Les mouches peuvent s’accoupler avec des cadavres si elles sont infectées par ce champignon

Les Mouches Peuvent S'accoupler Avec Des Cadavres Si Elles Sont

le micro-organisme entomophthora muscae est un champignon pathogène qui survit en infectant les mouches domestiques avec des spores mortelles. Selon des recherches récentes, la tactique utilisée par le champignon pour assurer sa survie est pour le moins particulière. Il ensorcelle les mouches mâles, leur fait commettre une nécrophilie avec les cadavres de mouches femelles infectées.

Après avoir colonisé une mouche femelle avec ses spores, le champignon se propage pour consommer lentement l’intérieur de son hôte vivant. Lorsque le champignon tue efficacement la femelle, il commence à libérer des signaux chimiques, qui agissent comme des phéromones. Ils sont chargés d’attirer les mouches mâles, suscitant un incroyable désir de s’accoupler avec les carcasses femelles.

Par copulation, les spores du micro-organisme sont libérées sur les mâles qui subissent le même sort terrible que les femelles. C’est parce que le champignon libère des enzymes spéciales qui décomposent le corps d’une mouche en environ sept jours. Il peut éjecter ses spores infectées jusqu’à 10 mètres par seconde, ce qui est parmi les mouvements les plus rapides de la nature. De cette façon, le entomophthora muscae assure sa survie.

Selon les chercheurs, les cadavres de mouches deviennent encore plus attrayants avec le temps.
C’est la conclusion d’une nouvelle étude menée par des chercheurs de l’Université de Copenhague et de l’Université suédoise des sciences agricoles à Alnarp.

Selon l’un des auteurs de l’étude, le chercheur Henrik H. De Fine Licht, « les observations suggèrent qu’il s’agit d’une stratégie très délibérée pour le champignon. C’est un véritable maître de la manipulation – et c’est incroyablement fascinant.

« Nous constatons que plus une mouche femelle est morte longtemps, plus elle devient attrayante pour les mâles. En effet, le nombre de spores fongiques augmente avec le temps, ce qui augmente les parfums séduisants », explique Licht.

En plus d’un aperçu des mécanismes fascinants de la nature, la recherche fournit de nouvelles informations qui pourraient conduire à la fabrication de répulsifs efficaces contre les mouches à l’avenir, en utilisant les mêmes parfums fongiques libérés par Entomophthora muscae comme un antiparasitaire biologique qui attire les mâles en bonne santé dans un piège à mouches.au lieu d’un cadavre.

L’analyse des champignons

Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques ont utilisé une série de méthodes, telles que l’analyse chimique des parfums émis par le champignon et amplifiés chez les mouches femelles mortes, ainsi que l’étude génétique du champignon par séquençage d’ARN.

Ils ont également étudié les habitudes sexuelles des mouches mâles par le biais d’expériences comportementales qui les exposaient à des mouches femelles mortes qui étaient à divers stades d’infection fongique, ainsi qu’à des femelles mortes d’autres causes.

L’enquête a été publiée dans The ISME Journal.

Via : Phys.org

Avez-vous regardé nos nouvelles vidéos sur YouTube ? Abonnez-vous à notre chaîne !