La propagande des astronautes russes contre l’Ukraine sur la Station spatiale internationale

La Propagande Des Astronautes Russes Contre L'ukraine Sur La Station

La guerre entre la Russie et l’Ukraine a également eu un impact sur les relations entre le pays européen et les États-Unis dans l’espace, mettant en échec la coopération entre les deux pays dans les missions spatiales en cours depuis la fin de la guerre froide. Lundi dernier (5), un autre épisode, impliquant cette fois des cosmonautes, a suscité la polémique.

Roscosmos a publié sur son compte Telegram une photo de trois cosmonautes tenant un drapeau tricolore, semblable au drapeau russe lui-même. Il s’avère que ces symboles proviennent de la « République populaire de Lougansk », qui, avec la « République populaire de Donetsk », constituent les deux principaux territoires séparatistes ukrainiens envahis par la Russie pendant la guerre.

Après l’invasion, la Russie revendique que les territoires sont des pays indépendants (bien que l’annexion de ces localités au territoire russe ne soit pas exclue) et crée les deux républiques représentées sur les drapeaux. Ces deux pays, cependant, ne sont pas internationalement reconnus, car les territoires, bien qu’ils soient envahis, sont considérés comme faisant partie de l’Ukraine.

La propagande des astronautes russes contre lUkraine sur la Station
Astronautes russes avec le drapeau de la République populaire de Lougansk (Image : Handout/Roscosmos)

Propagande contre l’Ukraine sur l’ISS

La controverse est d’autant plus grande que l’enregistrement a été réalisé sur la Station spatiale internationale (ISS), un lieu considéré comme un exemple de coopération entre différentes nations dans l’espace. « C’est un jour tant attendu que les habitants des zones occupées de la région de Louhansk attendent depuis huit ans », a écrit Roscosmos. « Nous sommes convaincus que le 3 juillet 2022 restera à jamais dans l’histoire de la république », ajoute le communiqué.

La date citée est celle où la Russie affirme avoir totalement dominé le territoire de Lougansk. Depuis l’invasion, le pays n’avait pas utilisé l’ISS pour faire une propagande claire contre l’Ukraine et les astronautes maintenaient une position neutre sur place, puisque depuis le début du conflit, la station continue d’être utilisée par différentes nations.

La publication de la photo n’est bien sûr pas passée inaperçue auprès de la NASA, qui a critiqué le post. Bill Nelson, administrateur de l’agence américaine, a déclaré dans une interview au magazine allemand Der Spiegel, que l’ISS « devrait être un symbole de paix et de coopération ».

« Au milieu de la guerre froide, alors que l’Union soviétique et les États-Unis étaient des ennemis mortels et que leurs armes nucléaires pouvaient être utilisées à tout moment, un vaisseau spatial américain et soviétique s’est rencontré dans l’espace en 1975 », a déclaré Nelson.

« La coopération pacifique s’est poursuivie même après l’effondrement de l’Union soviétique. Notre navette spatiale s’est amarrée à la station spatiale russe Mir. Nous avons donc décidé de construire ensemble la Station spatiale internationale. Les deux pays sont nécessaires pour les opérations, les Russes pour la propulsion, les Américains. Nous continuerons à avoir une relation très professionnelle entre les cosmonautes et les astronautes pour faire vivre cette station. « Je suis incroyablement déçu de voir des cosmonautes et Roscosmos utiliser la Station spatiale internationale comme plate-forme pour promouvoir leur guerre illégale et immorale où des civils sont tués chaque jour. »

Avez-vous regardé nos nouvelles vidéos sur Youtube? Abonnez-vous à notre chaîne !