Mobilité

Le PDG de Huawei nie la vente de la division mobile et parle de Biden, des États-Unis et de l’iPhone 12

Par Lucas, le 10 février 2021 — apple, états-unis, france, google, huawei, iphone, mobile, smartphone, trump — 3 minutes de lecture
Le PDG de Huawei nie la vente de la division mobile et parle de Biden, des États-Unis et de l'iPhone 12

Huawei a perdu beaucoup d’impact en France depuis que sa division mobile n’a pas accès aux services Google en raison du veto de l’administration Trump. Le changement de gouvernement américain nous a laissé des doutes sur ce qui se passerait avec un tel veto. L’administration Biden la conserverait-elle ou s’en tiendrait-elle à la décision de son prédécesseur?

Bien qu’au début, il semble qu’ils soient disposés à réexaminer l’affaire, ils ne trouvent pour le moment pas de raisons de renverser la situation, même si ce n’est pas encore définitif. Cependant, le PDG de Huawei est prêt à négocier.

Le PDG de Huawei est prêt à prendre un appel de Biden

Ren Zhengfei, fondateur et actuel PDG de Huawei, est apparu publiquement lors d’une conférence de presse pour la première fois en près d’un an. Dans ce document, il a reconnu que son entreprise n’avait pas l’énergie nécessaire pour faire de la politique et qu’elle ne s’efforçait que de créer de bons produits. Le PDG reconnaît qu’il sera extrêmement difficile de sortir de la liste noire américaine, mais qu’ils n’envisagent pas de vendre leur division mobile et qu’il est prêt à recevoir un appel téléphonique direct de Biden.

Aux États-Unis, Ren admet que la collaboration avec Huawei profite aux deux parties, faisant valoir que « Si la capacité de production augmente, les entreprises américaines pourraient vendre plus ». Sous cette déclaration, il indique que la société espère pouvoir acheter de nombreux composants et équipements à des sociétés américaines, ce qui aiderait les deux économies.

Dans l’interview, il a également profité de l’occasion pour faire l’éloge d’Apple, et le fait est que le PDG de Huawei a reconnu qu’il considérait l’iPhone 12 comme le meilleur smartphone au monde, indiquant également que sa popularité en Europe et ses bonnes performances aidaient pour valider la qualité des réseaux 5G de Huawei.

Dans les déclarations de Huawei à The Free Android, les décisions politiques du gouvernement américain n’aura pas d’impact sur le parcours fixé par l’entrepriseQuoi qu’il en soit, il continuera à miser sur son propre écosystème en termes de systèmes d’exploitation et de services mobiles, étant ouvert à collaborer à nouveau avec les entreprises américaines mais réduisant au maximum sa dépendance à leur égard.

Lucas

Lucas

La mobilité est partout. Enfant connecté, je n'ai jamais réussi à vraiment décrocher de cet univers. Aujourd'hui, je peux embrasser cette passion grâce à la rédaction d'articles. Les derniers terminaux connectés et les applications mobiles ont peu de secret pour moi, j'espère vous les livrer au travers de mes articles.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.