Google condamné à près de 200 millions de dollars d’amende pour « abus » d’Android

Google Condamné à Près De 200 Millions De Dollars D'amende

Google s’est vu infliger une amende par les autorités sud-coréennes d’un montant de 207 400 won, soit environ 177 millions de dollars.

Tout au long de cette année, nous voyons comment les organismes de contrôle de la confidentialité et de la concurrence sur les plateformes mobiles imposent des millions de dollars d’amendes aux grandes entreprises technologiques.

Ainsi, après avoir appris, récemment, que WhatsApp avait écopé d’une amende de plus de 200 millions d’euros pour avoir partagé nos données avec Facebook, nous venons d’apprendre que Google a suivi le même chemin en écoutant près de 200 millions de dollars d’amende pour « Abus » avec Android.

Google condamné à une amende de 200 millions de dollars

Google écope d’une nouvelle amende pour abus de domaine Android de près de 200 millions de dollars

Google est à nouveau condamné à une amende pour avoir abusé du domaine Android

Comme on peut le lire dans Android Authority, faisant écho aux informations publiées dans le média coréen Korea Herald, Google s’est vu infliger une nouvelle amende pour comportement anticoncurrentiel présumé de la part du Commission du commerce équitable de la Corée du Sud (KFTC).

Google Chrome change son mode incognito sur Android en raison d’un procès de 5 milliards de dollars

L’amende s’élève à 207 400 won, soit environ 177 millions de dollars, et elle accuse Google d’avoir abusé de la domination d’Android et d’étouffer la concurrence dans l’espace des systèmes d’exploitation.

Selon le Korea Herald, cette amende est liée à la demande du géant américain envers les fabricants de smartphones qu’il les oblige à signer des accords anti-fragmentation ou AFA (accords anti-fragmentation) qui leur interdisent d’installer des versions modifiées d’Android.

La Commission sud-coréenne du commerce équitable (KFTC) déclare que cette pratique a renforcé la domination de Google sur le système d’exploitation mobile et l’espace des magasins d’applications, entravant clairement sa concurrence dans ce domaine.

bien google

Ce n’est pas la plus grosse amende que Google reçoit cette année

En plus de cette sanction, la KFTC a contraint Google à retirer ces accords anti-fragmentation comme condition préalable à l’installation d’Android sur un terminal mobile.

Cette sanction n’est peut-être pas la dernière que le grand G reçoit de la KFTC car cet organisme enquête sur le monopole de Google sur Android Play Store et sa politique de facturation, sur la base d’un récent projet de loi qui interdit à la fois à Google et à Apple de forcer les développeurs d’applications à utiliser un paiement spécifique. plates-formes.

La réponse de Google ne s’est pas fait attendre et un porte-parole de la société américaine a déclaré que les politiques Android ont créé des opportunités d’innovation pour les fabricants et développeurs coréens leur permettant de réussir et cette décision de la KFTC « ignore ces avantages et sapera les avantages dont les consommateurs bénéficient ». .

Google a versé de l’argent à certains fabricants de mobiles en échange de l’exclusion des magasins d’applications tiers

Ce n’est pas la première amende que le géant américain reçoit cette année, car au mois de mai, il a reçu une sanction de 123 millions de dollars en Italie pour avoir abusé de son domaine d’Android Auto et, deux mois plus tard, il a été condamné à une amende de 590 millions de dollars. dollars en France pour ses relations avec les éditeurs de presse.

Sujets associés : Google, Technologie