Apparaissent les premiers détails sur la manière dont Apple mettra en œuvre le Sideloading

Salen a la luz los primeros detalles de cómo implementará Apple el Sideloading

Sideload, mais avec des commissions et des révisions pour les applications qui ne sont pas téléchargées depuis l’App Store

Les premiers détails de la mise en œuvre du sideloading par Apple sont révélés
Apple mettra en œuvre le sideloading avec des conditions

Le sideloading est sur le point d’arriver sur l’iPhone dans l’Union européenne, et on s’attend à ce qu’il fasse son entrée lorsque Apple lancera la version finale d’iOS 17.4. Bien que nous ne connaissions pas encore les détails exacts de sa mise en œuvre, les premiers indices sur la façon dont cela pourrait être réalisé ont commencé à émerger : en facturant des commissions et en soumettant à révision les applications provenant de sources externes à l’App Store.

Selon des informations du média The Wall Street Journal, on suppose qu’Apple pourrait adopter un système de commissions et de révisions pour les applications téléchargées en dehors de sa boutique officielle. La révision serait conçue pour vérifier que ces applications provenant de sources externes ne représentent aucun risque de logiciel malveillant pour les utilisateurs.

Sideload, mais avec des conditions

Il semble que plusieurs entreprises envisagent déjà de profiter de cette nouvelle possibilité. Des entreprises telles que Meta, Spotify et Microsoft prévoiraient de permettre aux utilisateurs de télécharger leurs applications en dehors de l’App Store. Par exemple, Meta pourrait autoriser le téléchargement de ses applications directement à partir d’annonces sur Facebook, tandis que Spotify opterait pour le téléchargement depuis son propre site web. De son côté, Microsoft a l’intention de lancer sa propre boutique de jeux.

On dit qu’Apple prévoit de suivre un système similaire à celui qu’elle a mis en place pour permettre les systèmes de paiement tiers dans l’App Store aux États-Unis. En quoi consiste ce système ? Essentiellement, les développeurs doivent demander un lien spécial pour relier leur système de paiement et, en échange, Apple prélève une commission de 27 ou 12%. Ce même modèle pourrait s’appliquer au sideloading, accompagné de révisions rigoureuses des applications.

Selon The Wall Street Journal, Apple est déterminée à exercer un contrôle strict sur les applications téléchargées depuis des sources externes à l’App Store. C’est pourquoi elle cherche la capacité de réviser chaque application téléchargée de cette manière et d’appliquer des commissions aux développeurs qui souhaitent autoriser le téléchargement de leurs applications depuis des sources externes.

Étant donné qu’Apple a déjà mis en place avec succès ce système pour les paiements externes dans l’App Store américain, il est probable qu’elle l’adopte également dans l’Union européenne. Rappelons que l’arrivée du sideloading est prévue avec la sortie de la version finale d’iOS 17.4, dont la première version bêta pourrait être disponible dès cette semaine.