Voici pourquoi vous ne devez pas utiliser Google Maps pour faire des itinéraires de montagne

Este es el motivo por el que no debes utilizar Google Maps para hacer rutas de montaña

Ne pas utiliser Google Maps pour faire une randonnée en montagne : l’application est dangereuse pour les randonneurs inexpérimentés

Raison pour laquelle vous ne devez pas utiliser Google Maps pour faire de la randonnée en montagne
Utiliser Google Maps pour faire de la randonnée en montagne peut vous coûter la vie

Google Maps est l’une des applications les plus utilisées au quotidien. Google a réussi à en faire une référence en matière de recherche de lieux, de suivi d’itinéraires et bien sûr, de consultation d’informations sur les destinations. Bien qu’elle semble être une application pour tout, la réalité est très différente et utiliser Google Maps pour faire de la randonnée en montagne est une erreur qui peut vous coûter la vie.

Malgré le fait que l’on puisse penser que ce n’est pas si grave, la réalité est très différente et cela a été démontré par un récent cas au Canada. En novembre dernier, dans les montagnes de la Colombie-Britannique au Canada, un randonneur s’est perdu pendant une journée après avoir suivi les indications de Google Maps.

Pourquoi Google Maps n’est pas fiable pour faire de la randonnée en montagne ?

Le groupe de secours qui a mené l’opération et l’a partagée sur Facebook a demandé à Google Maps de supprimer ce chemin non autorisé à des fins d’utilisation. Ils n’ont pas encore reçu de réponse, mais espèrent que les responsables de Mountain View cesseront de mettre la vie des gens en danger.

Le cas du randonneur canadien n’est pas le seul à mettre en évidence les risques d’utiliser Google Maps pour faire de la randonnée en montagne. Ces dernières années, plusieurs incidents similaires ont été signalés dans différentes parties du monde, comme en Australie, aux États-Unis ou en France.

La raison pour laquelle Google Maps n’est pas fiable pour faire de la randonnée en montagne est que cette application n’est pas conçue à cet effet. Google Maps se base sur les informations fournies par les utilisateurs, les gouvernements et d’autres sources, mais ne vérifie ni l’exactitude ni la mise à jour des données.

De plus, Google Maps ne prend pas en compte des facteurs tels que la difficulté, la distance, le dénivelé, les conditions météorologiques ou la sécurité des itinéraires. Cela signifie que Google Maps peut suggérer des chemins qui n’existent pas, qui sont fermés, dangereux ou qui ne correspondent pas au niveau ou aux attentes du randonneur.

C’est pourquoi il est très important de ne pas avoir une confiance aveugle en cette application et de croiser les informations avec d’autres sources plus spécialisées et fiables. En réalité, il se peut qu’ une carte papier soit beaucoup plus utile que Google Maps dans ces cas. Malgré les avantages de l’application, la réalité est qu’elle devrait être utilisée uniquement dans des environnements urbains où les risques sont minimes.