Depuis aujourd’hui, Google commence à bloquer les cookies tiers pour 1% des utilisateurs de Chrome

Desde hoy, Google comienza a bloquear las cookies de terceros para un 1% de los usuarios de Chrome

Google a un plan pour supprimer les cookies. Nous vous expliquons en quoi il consiste et comment cela vous affectera

Google commence aujourd'hui à bloquer les cookies tiers pour 1% des utilisateurs de Chrome
Sayonara les cookies

Environ 30 millions d’utilisateurs de Google Chrome verront leurs cookies bloqués à partir d’aujourd’hui, le 5 janvier 2024. Il s’agit de la première phase pour supprimer les cookies sur le navigateur web, que nous avons dévoilée mi-décembre. Ce blocage signifie que les sites web ne pourront plus surveiller l’activité des utilisateurs, car désormais Google sera le seul à pouvoir le faire sur Chrome, le navigateur le plus utilisé dans le monde. Nous vous expliquons ci-dessous ce que prévoit le plan de la multinationale californienne.

L’initiative Privacy Sandbox

Les cookies sont de petits fichiers qui sont enregistrés sur votre ordinateur lorsque vous visitez un site web. Ils servent à mémoriser certaines données de connexion, ce qui vous permet de vous connecter plus rapidement et de conserver certains paramètres. Cependant, ils sont également utilisés pour surveiller l’activité des utilisateurs, pour savoir où ils vont, quels sujets ils aiment ou ce qui pourrait les intéresser à acheter. Ils sont généralement utilisés pour collecter leur activité et leur afficher de la publicité personnalisée.

cookies

Acceptez-vous tous les cookies ?

Google va supprimer les cookies tiers (c’est-à-dire tous les cookies). Ainsi, théoriquement, les sites web ne pourront pas surveiller votre activité, ce qui devrait être bon pour votre vie privée. Cela ne signifie cependant pas que personne ne surveillera votre activité, car ce sera Google qui le fera grâce à sa nouvelle initiative Privacy Sandbox.

Cette initiative identifiera les activités des utilisateurs et les classera. Elle regroupera les profils d’utilisateurs par préférences et les fournira aux annonceurs, sans toutefois révéler spécifiquement l’identité de chacun. En théorie, cela représentera un compromis entre la préservation de la vie privée et la poursuite du business de l’information.

D’une part, cela améliore la vie privée de l’utilisateur, mais d’autre part, la multinationale accumule exclusivement l’information. Cela pourrait être un moyen de se débarrasser de la concurrence, car Google aura désormais beaucoup plus de poids dans le secteur de la publicité numérique. La multinationale a été accusée à plusieurs reprises de vouloir établir un monopole, et ceci en est une illustration. C’est pourquoi certains organismes de réglementation surveillent attentivement son plan, notamment l’Autorité de la Concurrence et des Marchés du Royaume-Unis.

Êtes-vous concerné ?

Et vous, en tant qu’utilisateur, comment cela vous affectera-t-il ? Il est possible que vous fassiez partie des premiers concernés. Comme nous l’avons indiqué, cela sera d’abord testé sur 1% des internautes utilisant Chrome. Cela peut sembler un pourcentage minime, mais nous parlons du navigateur le plus utilisé au monde, utilisé par 6 internautes sur 10. 1% représente donc 30 millions de personnes.

Si vous faites partie des premiers concernés, vous le saurez en ouvrant Google Chrome, car cela sera notifié. Les cookies seront bloqués pour vous, mais si un site web en a besoin pour fonctionner, Google fera une exception pendant les premiers mois. Cependant, ceci est la phase initiale, car à partir de la deuxième moitié de 2024, les cookies seront bloqués pour tous les utilisateurs de Chrome.

Google commence aujourd'hui à bloquer les cookies tiers pour 1% des utilisateurs de Chrome

Voici comment réactiver les cookies sur Chrome

À ce stade, les sites web et les annonceurs devront s’adapter obligatoirement à un changement qui perturbera probablement le marché digital. Nous devons garder à l’esprit que l’un des principaux business de Google est la publicité, il ne supprimera donc pas la collecte de données. Il va juste changer sa façon d’agir, grâce à Privacy Sandbox.