Telefónica réduit la portée de son plan de licenciement : il touchera 3959 employés

Telefónica reduce el alcance de su ERE: afectará a 3959 trabajadores

L’ERE a affecté 5 124 travailleurs, mais les syndicats et la compagnie continuent de négocier.

Telefónica réduit l'ampleur de son ERE : cela affectera 3959 travailleurs
Il s’agit de la dernière proposition de Telefónica aux syndicats

L’ERE de Telefónica affectera moins de travailleurs que prévu. La société a réduit à 3 959 le nombre de postes de travail à supprimer, alors que les dernières estimations les chiffraient à 5 124, soit 34% de l’effectif. Les syndicats estiment que cela doit affecter moins de travailleurs et que les conditions doivent être modifiées, de sorte que la négociation entre eux et Telefónica se poursuit.

Un plan qui varie en fonction de l’âge du travailleur

La société a présenté un Plan Social pour effectuer les licenciements, qui sera basé sur l’année de naissance des travailleurs. Ceux nés en 1968 recevront 60% de leur salaire jusqu’à l’âge de 63 ans, puis 30% jusqu’à l’âge de 65 ans. Ceux nés entre 1965 et 1967, y compris ces deux années, recevront jusqu’à 55% jusqu’à 63 ans et 30% jusqu’à 65 ans. Pendant ce temps, pour ceux qui sont nés en 1963, le salaire sera de 50%, et, comme dans les 2 cas précédents, de 30% jusqu’à 65 ans. Telefónica se chargera des paiements à la Sécurité Sociale jusqu’à l’âge de 63 ans, ainsi que d’une partie de la police d’assurance maladie et risque jusqu’à 61 ans.

La réduction du nombre de travailleurs a été proposée après les négociations de Telefónica avec les syndicats. L’UGT est l’organisation majoritaire et donc celle qui a le plus de poids dans les négociations. Pour elle, la proposition est insuffisante et elle exige une meilleure proposition qui permette la volonté des départs et de la retraite. Une option envisagée est que les licenciements ne se produisent pas tous à la fois, mais sur une période de 3 ans. Les syndicats et l’entreprise se réuniront à nouveau ce jeudi 14 décembre. Ils ont jusqu’au 3 janvier 2024 pour signer un accord.

La nouvelle de l’ERE est devenue publique fin novembre. Elle a été surprenante car la dernière fois que Telefónica en a réalisé une remonte à 12 ans, en 2011. Depuis lors, l’entreprise a changé de stratégie, passant de l’Expediente de Regulación de Empleo (ERE) aux plans de départ incitatifs (PSI), qui sont un système volontaire dans lequel l’entreprise propose certaines conditions à ses employés et ceux-ci décident s’ils les acceptent. Dans ce cas, cela affectera 3 959 employés, ce qui représentera près de 25% d’un effectif de 16 000 employés.

Détente, découvrez l’évolution du nombre de smartphones vendus par marque au fil du temps dans la vidéo ci-dessous :

YouTube video