Les dangers cachés des voyages spatiaux : dysfonction érectile, cancer et vieillissement prématuré chez les astronautes

Los peligros ocultos de los viajes espaciales: disfunción eréctil, cáncer y envejecimiento prematuro en los astronautas

L’espace est un endroit hostile, pouvant causer des problèmes d’érection, un vieillissement prématuré et le cancer chez les astronautes

Les dangers cachés des voyages spatiaux : dysfonction érectile, cancer et vieillissement prématuré chez les astronautes
La dysfonction érectile, le vieillissement prématuré et le cancer sont les problèmes auxquels les astronautes sont confrontés lorsqu’ils voyagent dans l’espace.

Explorer l’espace est l’un des rêves les plus anciens et ambitieux de l’humanité, mais cela implique également une série de dangers pour la santé de ceux qui osent sortir de l’atmosphère terrestre. Les rayonnements cosmiques, la microgravité et le stress psychologique sont quelques-uns des facteurs qui peuvent causer des problèmes tels que la dysfonction érectile et le vieillissement prématuré chez les astronautes qui quittent l’environnement sécurisé de la Terre.

C’est grâce à diverses études scientifiques que les problèmes de dysfonction érectile et de vieillissement prématuré chez les astronautes ont été mis en lumière. Ce rapport publié dans The FASEB Journal relate comment le tissu érectile dans le pénis des souris s’est dégradé après une exposition à un rayonnement cosmique galactique simulé ou GCR et à la microgravité.

Les risques de l’exploration spatiale pour la santé des astronautes : de la dysfonction érectile au cancer

Après avoir terminé la période d’exposition aux conditions spatiales, les souris sont revenues à des conditions normales. Les scientifiques ont observé ces souris pour ensuite comparer le temps de récupération des tissus touchés, et ont été surpris de constater que les effets de la microgravité et du rayonnement cosmique galactique simulé étaient toujours présents chez ces animaux un an plus tard.

Un an de temps de récupération n’a pas été suffisant pour la régénération des tissus. Cette situation permet de comprendre les énormes problèmes auxquels peuvent être confrontés les astronautes destinés à l’exploration spatiale profonde, remettant ainsi en question la sécurité de ce type de mission spatiale.

Tout n’est pas négatif, grâce à ce type de recherche axée sur l’impact de l’exploration spatiale sur les organes sexuels des astronautes, des mesures de protection, de surveillance et de thérapie pourront être mises en place. Justin D. La Flavor, chercheur principal de l’étude, a indiqué que des travaux sont en cours sur des méthodes de réparation.

Parmi ces méthodes, on trouve l’utilisation de monoxyde d’azote sur les tissus exposés à ces conditions, permettant ainsi de traiter les problèmes d’érection. Il est encore trop tôt pour parler de solutions, mais elles sont en cours d’élaboration et cette recherche est cruciale à cet égard.

En ce qui concerne le vieillissement prématuré et le cancer, l’étude publiée dans Nature Communication aborde les modifications de l’ADN chez différents astronautes qui ont séjourné en orbite. L’espace est un lieu de travail inhospitalier pour la vie et ses effets néfastes en sont la preuve, mettant ainsi la vie des astronautes en danger.

Détente, découvrez l’évolution du nombre de smartphones vendus par marque au fil du temps dans la vidéo ci-dessous :

YouTube video