Mark Gurman de Bloomberg révèle plus de détails sur le casque de réalité Apple

Mark Gurman de Bloomberg révèle plus de détails sur le casque de réalité Apple

Mark Gurman de Bloomberg est une source très fiable de rumeurs liées à la technologie depuis un certain temps maintenant. Il est de retour avec plus de détails sur le prochain casque Apple AR/VR. Tout d’abord, il a déclaré que le casque s’appellerait Apple Reality Pro. Il laisse entendre qu’il pourrait voir le jour à la WWDC. Il sera lancé aux États-Unis pour un prix de 3 000 $ plus tard en 2023.

La société de Cupertino est déterminée à mettre un terme à un projet de sept ans. Apple a réuni environ 1 000 personnes pour former un groupe de développement technologique juste pour travailler sur l’Apple Reality Pro.

Apple Reality Pro est la nouvelle catégorie de produits d’Apple depuis 2015 Apple Réalité Pro

Depuis qu’Apple a lancé l’Apple Watch pour la première fois en 2015, la Reality Pro est la seule nouvelle catégorie de produits d’Apple. Avec cela, Apple prend un énorme pari financier sur son succès.

Selon Gurman, le Reality Pro sera disponible en aluminium, verre et coussin, tout comme les matériaux de construction de l’Airpod Max. On dit qu’il comporte un écran incurvé à l’avant. Cela montrera les yeux de l’utilisateur qui le porte. Il disposera également de haut-parleurs latéraux ainsi que d’un serre-tête qui permettront de bien s’adapter à la tête de l’utilisateur.

Les rapports suggèrent que le Reality Pro utilisera une version modifiée de la puce M2 d’Apple. Il sera également livré avec une batterie externe qui sera connectée via un câble USB. L’utilisateur peut avoir à garder la batterie dans la poche lorsqu’il porte le casque. La batterie aura la taille de deux batteries iPhone 14 Pro Max assemblées et pourra durer au maximum deux heures.

Caractéristiques d’Apple Reality Pro Apple Réalité Pro

En termes de fonctionnalités, le Reality Pro sera assez différent des autres produits concurrents tels que le Meta Quest Pro de Meta. Il aura à la fois le suivi du visage et des yeux. Il combinera également à la fois la réalité virtuelle (environnement de réalité intérieure) et la réalité augmentée (environnement de réalité extérieure).

Actualité mobile (sous-titrée) de notre partenaire de la semaine


Des sources indiquent également que le Reality Pro sera doté de sa propre interface utilisateur, comme tout autre appareil Apple. On dit que le système d’exploitation du Reality Pro s’appelle xrOS. Il peut également servir de dispositif de consommation vidéo. Cela indique que les utilisateurs peuvent l’utiliser pour regarder des films et également servir de moniteur externe pour Mac.

Le Reality Pro comportera également plusieurs caméras pour suivre vos mains et vos jambes. Il disposera également de capteurs pour suivre vos yeux en étant capable de connaître la direction dans laquelle vos yeux regardent. Par ailleurs, il viendra avec des contrôleurs manuels physiques pour les interactions virtuelles.

Selon Gurman, une chose qui se démarquera comme le principal point fort du Reality Pro sera la possibilité de passer de la réalité virtuelle à la réalité augmentée et vice versa à l’aide de la couronne numérique. Lors du passage de la réalité virtuelle à la réalité augmentée, l’environnement virtuel entièrement émergé disparaîtra et sera entouré par l’environnement réel de l’utilisateur.

Apple Reality Pro apportera une toute nouvelle expérience FaceTime Apple Réalité Pro

La prochaine fonctionnalité est FaceTime. Apple Reality Pro pourra restituer à la fois le visage et le corps de la personne dans un environnement virtuel. Dans ce cas, deux personnes peuvent avoir des conversations FaceTime dans le monde réel dans le monde virtuel. Vous aurez l’impression que la personne se tient à côté de vous dans le monde réel.

Des sources ont également affirmé qu’Apple prépare un environnement en magasin où les utilisateurs peuvent essayer Reality Pro dans les magasins Apple. Même avec le prix élevé, Gurman dit qu’Apple adopte une approche à long terme du Reality Pro. Et qu’Apple n’a pas pour objectif de tirer des bénéfices des produits de première génération.