Les entreprises technologiques continuent de licencier : c’est maintenant au tour de Spotify

Les entreprises technologiques continuent de licencier : c'est maintenant au tour de Spotify

Spotify rejoint la tendance des entreprises technologiques à réduire leurs effectifs, et annonce le licenciement d’une petite partie de son personnel à travers un communiqué publié par Daniel Ek.

Les entreprises technologiques continuent de licencier : c'est maintenant au tour de Spotify
Spotify sur un smartphone.

Il y a quelques jours à peine, nous avons appris que Google licenciait immédiatement 6 % de ses effectifs. Connaissant l’état actuel du marché, les entreprises technologiques sont obligées de réduire leur nombre d’employés si elles veulent continuer à maintenir un nombre élevé. Et ils n’ont pas été les seuls, puisque c’est aussi arrivé avec Meta et Twitter récemment.

Maintenant, la victime est Spotify. Selon les informations publiées par Daniel Ek lui-même, l’entreprise dirigée par Daniel Ek va jeter 6% de son personnel à la rue. Les raisons des licenciements sont données par Ek lui-même, qui dit qu’il va y avoir une restructuration de l’entreprise et, par conséquent, qu’elle doit être « plus efficace ».

Spotify suit la tendance générale du reste de la technologie

Une note d’entreprise sur le site Web de Spotify a été le moyen choisi par l’entreprise pour faire connaître les nouvelles. On y lit le verbiage habituel des PDG, dans lequel ils se reprochent ce qui s’est passé pour, au final, faire retomber le poids de leurs actions irréfléchies ou malavisées sur leurs salariés.

Comment avoir Spotify Premium moins cher que la normale (2023)

Quoi qu’il en soit, Spotify comptait jusqu’à présent près de 10 000 travailleurs, ce qui indique que cette réduction de 6 % de ses effectifs touchera environ 600 employés. Ek dit dans son message que des discussions privées auront lieu avec les employés concernés et qu’ils recevront des indemnités de départ. Celles-ci comprennent six mois d’indemnité de départ et le paiement de l’assurance maladie (le délai n’est pas précisé).

En plus de licencier ces 600 employés, Spotify restructure son modèle économique. Désormais, les départements engineering et produit seront rattachés à une seule personne et un nouveau responsable commercial sera nommé. Tous deux rapporteront directement à Daniel Ek et l’aideront dans les tâches quotidiennes de gestion de l’entreprise.

Rien de nouveau sous le soleil pour l’instant, compte tenu du climat économique actuel et de la situation internationale dans laquelle évoluent les marchés en ce moment.

Découvrez l’évolution du nombre de smartphones vendus par marque au fil du temps :