TikTok à l’honneur : l’Union européenne est prête à interdire l’application dans ses 27 pays

TikTok et machines à sous : pourquoi votre cerveau est aussi accro que celui d'un accro au jeu

L’Union européenne et ses règles de confidentialité et de sécurité semblent compliquer la tâche de TikTok, qui pourrait voir son utilisation interdite sur le territoire.

TikTok à l'honneur : l'Union européenne est prête à interdire l'application dans ses 27 pays
TikTok sur smartphone.

TikTok est l’application la plus populaire du moment, en particulier auprès du jeune public. Il n’y a pas de doute. C’est une application facile à utiliser, mais pour en tirer le meilleur parti, il n’est jamais inutile de connaître quelques astuces. En fait, sa position dominante sur le marché l’a même amené à concurrencer Google dans la recherche, ce qui était impensable dans le passé.

Cependant, tout ce qui brille n’est pas de l’or, et au pays de TikTok, on n’attache pas les chiens avec des saucisses. Selon les rapports de Gizmochina, l’application fait face à une interdiction dans 27 pays par l’Union européenne. Il semble que la question soit notamment liée à l’application de la loi sur les services numériques (DSA) et à la vie privée des utilisateurs.

TikTok ne respecte pas les règles, selon l’UE

Vidéo horizontale sur TikTok

Lecteur vidéo horizontal sur TikTok.

Le PDG de TikTok, Shou Zi Chew, a reçu un avertissement de la Commission européenne lors d’un récent appel vidéo. Le commissaire Thierry Breton a tenu à préciser que l’Union européenne utiliserait tous les moyens à sa disposition pour protéger la vie privée de ses citoyens et, si nécessaire, interdirait l’utilisation de TikTok sur le territoire. Tout cela si les responsables de l’application ne respectent pas les règles et règlements de la loi sur les services numériques de l’organisme.

Le DSA a commencé à être appliqué en novembre 2022 et est considéré comme une norme pour légiférer sur le contenu et les plateformes sur Internet. La règle offre des moyens d’appliquer des sanctions dissuasives, y compris une interdiction dans l’Union européenne pour violation répétée de ses principes. Normalement, cela s’applique aux plateformes de plus de 45 millions d’utilisateurs, ce qui indique que TikTok, YouTube, Twitter ou Facebook entre autres doivent se conformer à la législation.

TikTok était déjà en pourparlers avec la Commission européenne sur les politiques de sécurité des données, la désinformation et la conformité DSA. Des questions telles que la sécurité des plus jeunes, l’ingérence russe, la transparence concernant les contenus politiques payants et l’application du RGPD ont également été abordées.

Selon la source, l’application a déjà été interdite dans des pays comme l’Inde, le Pakistan, le Bangladesh et l’Azerbaïdjan. Aux États-Unis, plus de 20 États, le Congrès et l’armée interdisent son utilisation. S’il est interdit dans l’Union européenne, TikTok prendrait un coup très important.