Voici pourquoi ChatGPT n’est plus disponible en Ukraine

ChatGPT Bing

OpenAI, la société qui a créé ChatGPT, a bloqué utilisateurs en Ukraine d’accéder à son chatbot d’IA basé sur le texte. Comme l’a expliqué la firme, ils ont dû en arriver là en raison des sanctions qui s’appliquent également aux régions de Lougansk et de Donetsk qui sont sous le contrôle de la Russie. Cela concerne également la Crimée.

Les Ukrainiens ne peuvent pas accéder à ChatGPT

ChatGPT a été créé par OpenAI. Elon Musk et d’autres investisseurs ont investi beaucoup d’argent dans ce projet. Le bot fonctionne sur la base d’un « grand modèle de langage ». Il s’agit d’un logiciel d’intelligence artificielle qui a été formé pour prédire le mot suivant dans une phrase en analysant d’énormes volumes de texte sur le net et en trouvant des modèles par essais et erreurs.

Depuis son lancement, la version gratuite du chatbot est très populaire. Il comptait plus d’un million d’utilisateurs au cours de sa première semaine. Son accès est limité dans certains pays – la Russie, la Biélorussie, l’Iran, l’Afghanistan et… l’Ukraine.

Lisez aussi: Le chatbot d’intelligence artificielle de Google Lamda est un être «sensible»

Bien que le ministère de la Numérisation ait envoyé un appel à OpenAI, nous n’avons toujours aucune information sur la réponse. Certains geeks ont trouvé des solutions de contournement : s’inscrire avec un numéro de téléphone en Europe ou en Amérique et se connecter avec un VPN. Ils peuvent également utiliser ChatGPT via des outils tiers. Par exemple, un chatbot avec des options réduites vous permet de vous connecter à ChatGPT via Telegram.

Actualité mobile (sous-titrée) de notre partenaire de la semaine


ChatGPT

Certains initiés ont déclaré que Microsoft s’intéressait aux produits OpenAI et était en pourparlers pour investir 10 milliards de dollars dans la startup. Le financement, rejoint par d’autres sociétés de capital-risque, valorisera OpenAI à 29 milliards de dollars. Microsoft a annoncé qu’il intégrerait ChatGPT dans son moteur de recherche Bing et utiliserait le chatbot sur son service cloud Azure.

En janvier 2023, OpenAI a commencé à tester la version payante de ChatGPT. Mais il n’y a toujours aucune information sur le moment où il sera mis en ligne.