Problèmes au paradis : Xiaomi va licencier 10% de ses effectifs car ils ne vendent plus autant de mobiles qu’avant

Problèmes au paradis : Xiaomi va licencier 10% de ses effectifs car ils ne vendent plus autant de mobiles qu'avant

La situation délicate du marché mondial de la téléphonie mobile a placé la firme chinoise dans une situation délicate, qu’elle espère résoudre avec une restructuration des effectifs.

Problèmes au paradis : Xiaomi va licencier 10% de ses effectifs car ils ne vendent plus autant de mobiles qu'avant
Couleurs du Xiaomi 13, le dernier appareil présenté par la société

Lorsque nous avons parlé du marché mondial de la téléphonie mobile auparavant, nous avons déjà établi qu’il n’y a pas vraiment lieu de s’en réjouir. L’industrie traverse une mauvaise passe, quelque chose qui se fait sentir partout dans le monde et qui pousse les fabricants à prendre des décisions visant à réduire les coûts. L’un d’eux a été OnePlus, qui a décidé de réduire sa marge bénéficiaire dans le haut de gamme afin de vendre des terminaux à un prix inférieur. D’autres ont pris des mesures plus drastiques.

Selon le journal South China Morning Post, l’un de ces fabricants qui vont opter pour des mesures plus agressives est Xiaomi. Le constructeur va licencier 10% de ses effectifs et la raison qu’il avance est très simple : si les consommateurs n’achètent pas, tous les ouvriers ne pourront pas être conservés.

Une coupe qui touche deux départements

Selon le journal, Xiaomi supprimera des emplois dans le département des smartphones et dans le département des services Internet. Selon le constructeur, des packages d’avantages ont été proposés aux personnes concernées, pour alléguer plus tard que le mouvement réduira les dépenses salariales de Xiaomi de 15%.

Selon les médias, l’entreprise a licencié des travailleurs toute l’année, le tout en raison de la faiblesse des ventes découlant de la situation mondiale, des blocages du COVID-19 dont le pays souffre toujours et des dépenses prudentes de ses consommateurs nationaux. Des milliers de travailleurs pourraient être concernés par cette décision, dont beaucoup sont venus dans l’entreprise dans le cadre d’un recrutement massif en 2021.

Et c’est que les données économiques ne sont pas bonnes pour Xiaomi (qui, soit dit en passant, vient de présenter les Xiaomi 13 et 13 Pro. Dans son propre pays, il a vu comment ses ventes ont chuté de 5,9% par rapport à novembre 2021, alors que cela les revenus ont diminué de 9,7% par rapport à l’année dernière.

Xiaomi est actuellement le cinquième plus grand fabricant de parts de marché en Chine, où il reste avec 13 % du total.