Non, l’iPhone n’est pas le mobile le plus difficile à réparer cette année

Non, l'iPhone n'est pas le mobile le plus difficile à réparer cette année

Non, l'iPhone n'est pas le mobile le plus difficile à réparer cette année

Quand on analyse le Nothing Phone (1) on se retrouve devant un haut de gamme surprenant, même s’il était difficile de comprendre le concept de révolution que son constructeur voulait vendre. Pour autant, le téléphone ne semble pas mal s’en tirer en termes de ventes malgré tout.

Aujourd’hui, ce terminal particulier revient sur le devant de la scène. Comme publié dans Gizmochina, ce terminal alternatif aux grands constructeurs est l’appareil le plus difficile à réparer, encore plus que les derniers modèles d’iPhone. Voyons comment cette découverte a été produite.

Un honneur très douteux

Non, l'iPhone n'est pas le mobile le plus difficile à réparer cette année

Le Nothing Phone (1) est le téléphone le moins réparable de l’année

Après que le youtubeur Hugh Jeffreys ait procédé à « vider » ce terminal presque transparent, le créateur de contenu en a conclu qu’il est plus difficile à réparer qu’un Android classique. Par exemple, si l’écran est remplacé, le lecteur d’empreintes digitales devient non calibré et il est impossible de le réajuster ultérieurement.

Il est vrai que Jeffreys lui-même a fait de même avec les iPhone 14 et 14 Pro Max, ce qui rend déjà les choses assez compliquées pour les utilisateurs qui souhaitent les réparer eux-mêmes. Et pourtant, les terminaux Apple sont derrière le Nothing Phone (1) dans cette rubrique.

À l’autre extrémité du spectre, nous avons le Google Pixel 7 et le Samsung Galaxy S22, qui obtiennent des scores assez élevés en termes de réparabilité une fois « vidés ». Et pourtant, il est curieux que malgré le faste et l’apparat qui ont été donnés au Nothing Phone (1) lors de ses débuts il a le douteux honneur d’être très peu réparable.

Certaines voix suggèrent que les conclusions de Jeffreys ne sont pas entièrement complètes. En effet, 2022 n’est pas encore terminée et il reste encore quelques appareils à sortir avant la fin de l’année. Évidemment, ils n’entreront pas dans leur analyse, mais avec ce que nous avons jusqu’à présent, les conclusions sont assez définitives.