Le mois dernier, les revenus de l’App Store ont connu leur plus forte baisse en sept ans

Le mois dernier, les revenus de l'App Store ont connu leur plus forte baisse en sept ans

Les revenus de l’App Store d’Apple ont chuté de 5 % en glissement annuel en septembre, les revenus des jeux ayant diminué de 14 %, selon les analyses de Sensor Tower.

Morgan Stanley, qui a effectué une modélisation financière basée sur les données, a déclaré qu’il s’agissait de la plus forte baisse observée depuis le début du suivi, en 2015. La chute s’explique probablement par deux facteurs…

CNBC rapports:

L’App Store a connu des baisses sur des marchés tels que les États-Unis, le Canada et le Japon, a écrit lundi l’analyste de Morgan Stanley, Erik Woodring, dans un rapport. Son analyse était basée sur les données de Sensor Tower, une entreprise qui suit les téléchargements et les ventes d’applications.

Morgan Stanley a déclaré que le principal responsable de la baisse était les revenus des jeux, qui ont baissé de 14% en septembre, selon les données.

Lors de son dernier appel aux résultats, Apple a suggéré que les comparaisons d’une année sur l’autre sont toujours affectées dans une certaine mesure par la forte demande de divertissement à domicile pendant la pandémie. Alors que les fermetures étaient terminées depuis longtemps à cette époque l’année dernière, il a fallu du temps aux consommateurs pour revenir au comportement d’avant COVID-19 en termes de visites de restaurants, de cinémas, etc.

Deuxièmement, les sanctions contre la Russie et les perturbations connexes de l’approvisionnement en gaz ont entraîné une forte hausse des prix de l’énergie dans le monde. Cela se traduit par une inflation à deux chiffres dans de nombreux pays, laissant les gens avec moins de revenus disponibles. Même bon nombre de ceux qui n’ont pas encore été touchés sont plus prudents avec leurs dépenses discrétionnaires en prévision de temps plus difficiles à venir.

Les revenus de l’App Store pourraient bien chuter encore plus ce mois-ci, car les hausses de prix entreront en vigueur demain, en Europe et dans d’autres parties du monde. Cela augmente le coût des ventes d’applications et des achats intégrés d’une augmentation de 20 % des prix, car Apple protège ses revenus contre la force du dollar.

Les régions concernées sont le Chili, l’Égypte, le Japon, la Malaisie, le Pakistan, la Pologne, la Corée du Sud, la Suède, le Vietnam et tous les territoires qui utilisent l’euro comme monnaie. […]

Pour ceux de la zone euro, les applications et les achats intégrés au prix de 0,99 € coûteront désormais 1,19 €. Un article qui coûte 9,99€ verra son prix augmenté à 11,99€. Apple rappelle aux développeurs que les nouveaux prix de l’App Store entreront en vigueur le 5 octobre 2022.

De plus, la société Cupertino continue de faire face à des pressions antitrust, principalement liées à sa réduction des revenus de l’App Store. Le dernier développement est une nouvelle enquête en Corée du Sud sur des charges nettes supérieures à 30 %.

Cependant, la banque affirme que les revenus globaux des services continueront de croître, même si elle prévoit que le taux de croissance ralentit.

Apple ne rapporte pas les ventes de l’App Store, mais les inclut dans le cadre de l’activité de services, qui englobe également les garanties et les abonnements tels que Apple One. Morgan Stanley s’attend à ce que le chiffre d’affaires total des services d’Apple affiche une augmentation de 8 % au cours du trimestre de septembre.

Apple a seulement déclaré qu’il s’attend à ce que la croissance des revenus des services au cours du trimestre soit « moins de 12% ». Cela peut être réconforté par le fait que Morgan Stanley estime que les revenus du Google Play Store ont chuté de près de deux fois le mois dernier, à 9 %.


Découvrez cette vidéo ci-dessous (en anglais) pour plus d’actualités Apple :