Nothing Phone (1) : design transparent, lumières et Snapdragon 778+ dans le mobile le plus attendu de l’année

Nothing Phone (1) : design transparent, lumières et Snapdragon 778+ dans le mobile le plus attendu de l'année

Tout ce que vous devez savoir sur l’un des mobiles les plus attendus de l’année 2022 : caractéristiques, prix et détails du Nothing Phone (1)

Depuis que Carl Pei et les siens ont annoncé qu’on verrait un Nothing Phone, l’attente créée autour de cet appareil a dépassé toutes les limites. Tel a été le cas, que le PDG de la marque lui-même a dû baisser le moral en alléguant qu’après tout, « ce n’est qu’un portable« .

Et ce mobile est déjà là. Comme prévu, la société a présenté son premier smartphone au monde, avec lequel elle entre sur le difficile marché de la téléphonie mobile basé sur un appareil qui aspire à se démarquer par sa section esthétique et par une expérience utilisateur simple.

Nothing Phone 1 noir et blanc

Le Nothing Phone 1 peut être acheté en deux couleurs : noir et blanc.

Nothing Phone (1), toutes les informations

Nothing Phone (1)
Caractéristique
Dimensions 159,2 x 75,8 x 8,3 mm
193,5 grammes
Filtrer Écran OLED souple de 6,55 pouces
Verre Corning Gorilla 5
HDR10+
Profondeur de couleur 10 bits
Résolution de 2400×1080 pixels à 402 ppi
pRapport de contraste 1 000 000:1
luminosité de 500 nits ; Luminosité maximale de 1200 nits
Taux de rafraîchissement adaptatif de 60 Hz à 120 Hz
Taux de réponse tactile de 240 Hz
Processeur Qualcomm Snapdragon 778G +
Processeur TSMC 6nm
1xA78 2.5GHz + 3xA78 2.4GHz + 4xA55 1.8GHz
GPU Adreno 642L
Processeur Hexagon 770 IA
RAM 8/12 Go LPDDR5
Système opératif NothingOS 1.0 basé sur Android 12
Trois ans de mises à jour Android
Quatre ans de mises à jour de sécurité (tous les deux mois)
Stockage 128/256 Go UFS 3.1
appareils photo Arrière:
– 50 mégapixels, capteur Sony IMX766, ouverture ƒ/1,88, taille de capteur 1/1,56″, taille de pixel 1 μm, distance focale 24 mm, stabilisation d’image OIS et EIS
– Ultra grand angle Samsung JN1 50 mégapixels, ouverture ƒ/2,2, taille de capteur 1/2,76″, stabilisation d’image EIS, champ de vision de 114º
Frontale :
– 16 mégapixels Sony IMX471, ouverture ƒ/2,45, taille de capteur 1/3,1″
Tambours 4500mAh
Charge rapide 33 W (chargeur vendu séparément)
Charge sans fil 15W
Recharge sans fil inversée 5W
Les autres – Lecteur optique d’empreintes digitales sur l’écran
– USB Type-C
-Haut-parleurs stéréo
– Certification IP53 (résistant à la poussière et aux éclaboussures)
connectivité -5G SA et NSA
-Gigabit LTE avec 4×4 MIMO
Bluetooth 5.2
NFC
Wi-Fi 4/5/6 et 802.11 a/b/

Lumières, transparences et un certain arôme de pomme

Une bonne partie des fondements de Nothing reposent sur son propre langage visuel, développé par l’entreprise et très différent de celui de toute autre marque existante aujourd’hui. Le Phone (1) conserve des caractéristiques du premier produit de l’entreprise, l’oreille Nothing (1), comme les transparences ou les accents rouges que l’on retrouve aussi bien sur l’emballage que sur certains éléments de l’appareil lui-même.

A cette occasion, la marque a choisi de construire un smartphone avec un dos en verre transparent Gorilla Glass 5, qui laisse apparaître les plus de 400 composants qui composent le dos de l’appareil. Parmi tous, il se distingue avant tout par la bobine de charge sans fil située dans la partie centrale.

Rien n’a également voulu aller plus loin en équipant l’arrière de l’appareil de la soi-disant « interface Glyph »: une série de bandes de LED composées de plus de 900 diodes, qui courent le long de l’arrière de l’appareil et s’allument dans différentes modèles selon qui nous appelle, si nous avons reçu une notification ou le niveau de charge de la batterie.

En plus de cela, le reste du corps de l’appareil est construit à partir d’aluminium 100% recyclé, et plus de 50% des composants en plastique sont également fabriqués à partir de matériaux recyclés ou biosourcés.

Sur le plan esthétique, l’appareil ne diffère pas trop d’un iPhone. D’un iPhone 12, pour être exact. Les cadres en aluminium ont une finition lisse et mate et la caméra est située à l’arrière, les deux capteurs étant positionnés indépendamment l’un sur l’autre.

À l’avant, nous trouvons un écran AMOLED de 6,55 pouces de diagonale, avec une résolution Full HD + et un taux de rafraîchissement allant jusqu’à 120 hertz. Ce n’est pas un panneau de type LTPO, il n’est donc pas capable de changer dynamiquement son taux de rafraîchissement pour économiser de l’énergie.

L’écran, cependant, prend en charge le contenu HDR10+ et a une profondeur de couleur de 10 bits.

Nothing Phone (1) : design transparent, lumières et Snapdragon 778+ dans le mobile le plus attendu de l'année

L' »interface glyphe » du Nothing Phone (1) reflète les motifs d’éclairage lors de la réception d’appels, de notifications ou de la mise en charge du téléphone.

Cerveau Qualcomm et Android 12 « propre »

Le Nothing Phone (1) n’a pas vocation à concurrencer les mobiles les plus chers du marché, comme en témoigne le processeur choisi par la marque pour donner vie à son premier smartphone.

Il s’agit d’un Qualcomm Snapdeagon 778G +, développé par Qualcomm avec Rien pour ajouter la prise en charge de la recharge sans fil. Il s’agit d’une puce à huit cœurs fabriquée dans un format de six nanomètres, prenant en charge la 5G et associée à 8 ou 12 Go de RAM LPDDR5.

Sa batterie a une capacité de 4 500 mAh, et grâce au système de charge rapide de 33 W, l’appareil peut être rechargé jusqu’à 50 % en 30 minutes environ. Pour ce faire, oui, vous devrez utiliser un chargeur compatible avec Quick Charge 4, et Nothing a décidé de ne pas l’inclure dans la boîte avec l’appareil.

Au niveau logiciel, Carl Pei et compagnie semblent avoir retenu la leçon après être passé par OnePlus, et ont décidé d’offrir à l’utilisateur ce qu’il demande : une expérience utilisateur propre, très proche d’Android « stock », mais avec quelques ajouts et fonctions qui ajoutent vraiment de la valeur.

En plus de vous permettre de configurer l’interface Glyph, NothingOS – c’est le nom de la version d’Android 12 exécutée sur le Nothing Phone(1) – inclut une typographie personnalisée, des widgets, des fonds d’écran et des tonalités de notification uniques, ainsi qu’une intégration transparente avec l’écosystème que Rien n’essaye de créer, et qui aujourd’hui est déjà composé de deux dispositifs différents.

Mais la marque ne se contente pas uniquement de son écosystème. La marque affirme que ses appareils seront « la maison de la technologie préférée de l’utilisateur », sans avoir besoin d’utiliser des applications séparées : tout peut être contrôlé depuis le panneau de configuration rapide du téléphone (1).

En ce sens, la marque a commencé son chemin avec Tesla, et les propriétaires d’un véhicule de la société d’Elon Musk pourront, par exemple, déverrouiller les portes, contrôler le système de climatisation, voir l’autonomie restante et bien plus encore.

C’est sans aucun doute un plan ambitieux, mais s’il fonctionne, il pourrait grandement faciliter la vie des utilisateurs qui ne veulent pas être « liés » aux appareils de la même entreprise.

Un autre fait important à noter concernant le logiciel Nothing Phone (1) est lié à son support : la marque garantit trois ans de mises à jour du système d’exploitation et quatre ans de mises à jour de sécurité. Ce dernier, oui, sortira tous les deux mois.

Nothing Phone 1, arrière

Le Nothing Phone 1 inclut la recharge sans fil, une caractéristique rare parmi les téléphones de sa catégorie.

Moins de caméras, mais une meilleure qualité

Rien ne vise à démontrer qu’il n’est pas nécessaire de recharger un téléphone portable pour offrir une bonne expérience photographique. Bien au contraire : selon les mots de l’entreprise, il vaut mieux se limiter à utiliser quelques bons capteurs, au lieu d’ajouter plus de caméras et de les faire fournir des résultats médiocres.

Dans le Nothing Phone (1), on retrouve un appareil photo principal de 50 mégapixels qui utilise un capteur Sony IMX766, le même que nous avons déjà vu -et testé- dans une bonne poignée de flagships lancés ces derniers mois. Il est soutenu par une stabilisation optique et électronique.

L’appareil photo secondaire utilise un objectif ultra grand angle et utilise un capteur Samsung JN1, également de 50 mégapixels.

Les deux caméras peuvent être prises en charge par l’interface Glyph afin d’éclairer les sujets de premier plan avec une lumière plus douce. D’une certaine manière, le Nothing Phone (1) est le premier smartphone avec une lampe annulaire intégrée.

Nothing Phone 1, arrière

Il y a deux caméras à l’arrière du Nothing Phone (1), toutes deux de 50 mégapixels.

Prix ​​du Nothing Phone (1) et quand peut-il être acheté

Il est possible d’acheter le Phone (1) en deux couleurs : noir et blanc. Et vous pouvez choisir entre trois combinaisons différentes de RAM et de stockage. Chacun d’eux est disponible à un prix différent :

  • Nothing Phone (1) 8Go/128Go (uniquement disponible en noir) : 469 euros
  • Téléphone Rien (1) 8Go/256Go : 499 euros
  • Téléphone Rien (1) 12Go/256Go : 549 euros

Les ventes commencent à 08h00 le 21 juillet 2022 et il sera possible de l’acheter dans plus de 40 pays et régions, dont l’France.

Dans notre pays, le Nothing Phone (1) sera disponible via différents distributeurs :

  • amazon.es
  • Fnac (en ligne et en magasin)
  • Másmóvil (en ligne et en magasin)
  • Composants PC
  • concept génial

Rubriques connexes : Mobiles