Nothing Phone (1), premières impressions et contact avec le smartphone transparent qui s’illumine

Nothing Phone (1), premières impressions et contact avec le smartphone transparent qui s'illumine

Nous testons l’un des téléphones les plus désespérés de l’année : voici notre avis sur le nouveau Nothing Phone (1)

L’arrivée d’un nouveau joueur dans la ligue mobile est toujours un moment spécial pour les fans de technologie. Surtout, si ce nouveau joueur vient de la main de l’une des personnalités les plus reconnaissables au monde : Carl Pei.

Après avoir vendu plus d’un demi-million d’unités de son premier produit, le Nothing Ear (1), la marque entend désormais réitérer le succès avec ce qui, aujourd’hui, est l’un des smartphones les plus attendus de 2022.

Mais l’attente touche à sa fin. Le Nothing Phone (1) est déjà une réalité, et nous avons déjà pu tester les nouveautés qu’apporte avec lui le premier smartphone de cette jeune startup londonienne.

Conception de téléphone Nothing en gris

Le dos du Nothing Phone (1) est recouvert d’un panneau Gorilla Glass / Image : Christian Collado

Fiche technique du téléphone (1)

Nothing Phone (1)
Caractéristique
Dimensions 159,2 x 75,8 x 8,3 mm
193,5 grammes
Filtrer Écran OLED souple de 6,55 pouces
Verre Corning Gorilla 5
HDR10+
Profondeur de couleur 10 bits
Résolution de 2400×1080 pixels à 402 ppi
pRapport de contraste 1 000 000:1
luminosité de 500 nits ; Luminosité maximale de 1200 nits
Taux de rafraîchissement adaptatif de 60 Hz à 120 Hz
Taux de réponse tactile de 240 Hz
Processeur Qualcomm Snapdragon 778G +
Processeur TSMC 6nm
1xA78 2.5GHz + 3xA78 2.4GHz + 4xA55 1.8GHz
GPU Adreno 642L
Processeur Hexagon 770 IA
RAM 8/12 Go LPDDR5
Système opératif NothingOS 1.0 basé sur Android 12
Trois ans de mises à jour Android
Quatre ans de mises à jour de sécurité (tous les deux mois)
Stockage 128/256 Go UFS 3.1
appareils photo Arrière:
– 50 mégapixels, capteur Sony IMX766, ouverture ƒ/1,88, taille de capteur 1/1,56″, taille de pixel 1 μm, distance focale 24 mm, stabilisation d’image OIS et EIS
– Ultra grand angle Samsung JN1 50 mégapixels, ouverture ƒ/2,2, taille de capteur 1/2,76″, stabilisation d’image EIS, champ de vision de 114º
Frontale :
– 16 mégapixels Sony IMX471, ouverture ƒ/2,45, taille de capteur 1/3,1″
Tambours 4500mAh
Charge rapide 33 W (chargeur vendu séparément)
Charge sans fil 15W
Recharge sans fil inversée 5W
Les autres – Lecteur optique d’empreintes digitales sur l’écran
– USB Type-C
-Haut-parleurs stéréo
– Trois micros
– Certification IP53 (résistance à la poussière et aux éclaboussures)
connectivité -5G SA et NSA
-Gigabit LTE avec 4×4 MIMO
Bluetooth 5.2
NFC
Wi-Fi 4/5/6 et 802.11 a/b/

Transparents, lumières et bords droits

Le design est sans aucun doute le grand atout du Nothing Phone (1). A première vue, il ressemble fortement aux derniers modèles d’iPhone : les bords en aluminium –100% recyclé– sont droits, et les lignes pour les antennes, les boutons et les ports sont positionnées dans des zones presque identiques à celles de l’iPhone. iPhone.

De plus, l’écran, AMOLED de 6,55 pouces, est entouré de lunettes symétriques sur tous ses angles.

C’est un gros appareil qui, en raison des angles vifs de ses bords en aluminium, peut être quelque peu inconfortable à utiliser pendant de longues périodes, surtout s’il est tenu et utilisé d’une seule main.

Nothing Phone (1) en main

Le double appareil photo de 50 mégapixels dépasse légèrement à l’arrière du Nothing Phone (1) / Image : Christian Collado

Ce qui est vraiment frappant, c’est à l’arrière : dans la lignée de son premier produit, le Nothing Phone (1) est doté d’un panneau arrière en verre Gorilla Glass 5 transparent, qui révèle « l’intérieur » de l’appareil. Intérieur qui, en réalité, est recouvert d’une garniture composée de différents éléments – plus de 400, selon les marques.

Au dos se trouve également « l’interface Glyph », une série de bandes LED qui s’allument dans certaines situations, comme lors de la réception d’une notification ou d’un appel, de la mise en charge du mobile ou de l’utilisation du système de recharge sans fil inversé.

L’interface Glyph peut être configurée ou complètement désactivée.

Puisque le grand atout de l’appareil sur le plan esthétique se trouve sur son dos, mettre une coque de protection dessus n’est rien de moins qu’une offense aux concepteurs du Phone (1). Pour cette raison, Nothing vend un étui de protection en TPU avec l’appareil qui vous permet de voir l’arrière de l’appareil, tandis que son corps en verre et en aluminium est entièrement protégé.

Nothing Phone, dos gris

L’interface « Glyph » peut être utilisée pour éclairer doucement des scènes lors de la prise de photos / Image : Christian Collado

Le Nothing Phone (1) peut être acheté en deux couleurs : noir et blanc. Dans notre cas, nous avons reçu la version noire, qui est en fait plus une sorte de « Space Grey ».

NothingOS se distingue par sa grande ressemblance avec Android « stock »

Le processeur Qualcomm Snapdragon 778G+ intégré au Nothing Phone (1) est chargé de donner vie à Android 12, customisé par NothingOS 1.0.

Lorsqu’il s’agit de développer sa propre couche de personnalisation, Nothing semble ne pas avoir voulu trop se compliquer : l’apparence du logiciel est identique à ce que l’on pouvait trouver sur un Google Pixel, avec l’interface Material You comme protagoniste principal, notamment le possibilité de générer des thèmes personnalisés en fonction des couleurs du papier peint.

Nothing Phone (1), premières impressions et contact avec le smartphone transparent qui s'illumine

En l’absence de tests plus exhaustifs, la vérité est que NothingOS promet d’être l’une des couches les plus proches du stock Android que nous allons trouver aujourd’hui. Encore un autre attrait, mis à part le design, qui pourrait plaire à ceux qui recherchent une expérience Android simple.

En ce sens, il convient de mentionner que Nothing promet trois ans de mises à jour du système d’exploitation et quatre ans de mises à jour de sécurité. Cependant, ce dernier sortira tous les deux mois.

Recharge inversée avec le Nothing Phone 1

La recharge sans fil inversée permet de recharger d’autres accessoires, comme le Nothing Ear (1) / Image : Christian Collado

Quand le Nothin Phone (1) sera-t-il disponible à l’achat ?

Il sera possible d’acheter le Phone (1) en deux couleurs : noir et blanc, en pouvant choisir entre trois combinaisons différentes de RAM et de stockage. Chacun d’entre eux sera disponible à un prix différent :

  • Nothing Phone (1) 8Go/128Go (uniquement disponible en noir) : 469 euros
  • Téléphone Rien (1) 8Go/256Go : 499 euros
  • Téléphone Rien (1) 12Go/256Go : 549 euros

Les ventes commencent à 08h00 le 21 juillet 2022 et il sera possible de l’acheter dans plus de 40 pays et régions, dont l’France.

Dans notre pays, le Nothing Phone (1) sera disponible via différents distributeurs :

  • amazon.es
  • Fnac (en ligne et en magasin)
  • Másmóvil (en ligne et en magasin)
  • Composants PC
  • concept génial

Nothing Phone (1), premières conclusions

Après plusieurs mois à faire ce qu’elle sait faire de mieux –créer de la hype–, Nothing a enfin osé annoncer son premier pari visant le domaine de la téléphonie. Elle l’a fait avec un smartphone destiné à la gamme milieu de gamme, dont le design et le logiciel sont les principales vertus avec lesquelles la marque aspire à conquérir une partie du public.

Maintenant, qu’en est-il des performances, de l’appareil photo ou de l’autonomie ? Notre évaluation de ces aspects –et bien d’autres– prendra du temps, je le crains, jusqu’au moment de son analyse approfondie. Restez à l’écoute d’Netcost-security.fr si vous voulez tout savoir sur le Nothing Phone (1).

Rien du téléphone 1 en gris

Le Nothing Phone (1) fera-t-il une brèche dans le difficile segment du milieu de gamme ? / Image : Christian Collado

Rubriques connexes : Mobiles