Activision Blizzard va payer 18 millions de dollars pour harcèlement sexuel

Activision Blizzard Va Payer 18 Millions De Dollars Pour Harcèlement

Activision Blizzard y la Comisión de Igualdad de Oportunidades en el Empleo (EEOC en Estados Unidos) han llegado a un acuerdo por el que la firma liderada por Bobby Kotick pagará 18 millones de dólares para ayudar a las víctimas de acoso sexual y abuso laboral de la entreprise.

Après les nombreuses accusations portées contre l’entreprise, qui fait l’objet de différentes poursuites judiciaires et d’un procès du California Department of Fair Employment (DFEH), le géant américain de l’édition évite des sanctions plus lourdes, dont des poursuites judiciaires, avec un mouvement qui peut avoir des conséquences négatives pour l’entreprise. plainte du DFEH, qui a dépeint avec évidence la culture chauvine et humiliante de certains employés d’Activision Blizzard.

Jeux Microsoft

Microsoft a conclu un accord avec Activision Blizzard pour acheter toutes ses actions pour 68,7 milliards de dollars. L’opération est en attente d’approbation par différentes agences.

La raison est très simple : tous les salariés qui travaillent chez Activision Blizzar depuis le 1er septembre 2016 et qui s’estiment victimes de ces situations d’abus ou de harcèlement au travail peuvent demander cette compensation financière, limitant ainsi l’objet de la Direction du Logement et de l’Emploi Exactement , c’est allé beaucoup plus loin.

Le syndicat des travailleurs juge cette indemnisation insuffisante

Rappelons que l’actif du PDG de la société, Bobby Kotick, également accusé de mauvais traitements présumés, s’élève à plus de 371 millions de dollars uniquement en actions ; auquel il faut ajouter 292 millions de dollars supplémentaires sous forme de règlement s’il est renvoyé de l’entreprise ; selon la documentation déposée auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis l’année dernière.

ActivisionBlizzard

ActivisionBlizzard

« Notre objectif est de faire d’Activision Blizzard un modèle pour l’industrie, et nous continuerons à nous concentrer sur l’élimination du harcèlement et de la discrimination sur notre lieu de travail », a déclaré mardi le PDG d’Activision Blizzard, Bobby Kotick, dans un communiqué de presse à l’occasion de l’information. « L’approbation de ce règlement par le tribunal est une étape importante pour garantir que nos employés disposent de mécanismes de recours s’ils subissent une forme quelconque de harcèlement ou de représailles. »

De l’autre côté, nous trouvons le plus grand syndicat des communications aux États-Unis, les Communications Workers of America, qui a appelé en octobre dernier la proposition initiale de 18 millions de dollars d’octobre dernier, qui pourrait « fournir l’indemnité de départ maximale, terriblement insuffisante » pour seulement 60 travailleurs « . .

Jusqu’à l’année dernière 2021, le salaire annuel du PDG de l’entreprise était de 155 millions de dollars.

source | Le Washington Post ; via VGC