La Formule 1 se positionne contre la vision de Drive to Survive

La Formule 1 Se Positionne Contre La Vision De Drive

Drive to Survive a lancé sa quatrième saison il y a quelques semaines à peine. Avec cette série, Netflix tente d’apporter à tous les publics le spectacle de la Formule 1. Cependant, tout le monde n’est pas d’accord sur la manière choisie par la société de production pour créer le récit qu’ils jugent intéressant. Stefano Domenicali, PDG de la compétition, assure dans une interview que les administrateurs sont conscients des préoccupations des équipes.

La Formule 1 s’oppose à la dramatisation dans Drive to Survive

« Il ne fait aucun doute que le projet Netflix a eu un effet formidable et réussi », commence Domenicali dans une interview avec Motorsport.com Italia. « Afin de susciter l’intérêt d’un nouveau public, le ton utilisé s’est en quelque sorte trop concentré sur la dramatisation de l’histoire. »

Domenicali révèle qu’au cours du week-end à Bahreïn, il y a eu une réunion avec les équipes « pour en parler ». « Un conducteur qui refuse de participer parce qu’il estime qu’il n’est pas représenté de la bonne manière n’est pas une chose constructive ; nous devons donc avoir un dialogue pour comprendre comment cela devrait être inclus dans un format qui me semble juste.

Formule 1 Netflix Drive to Survive faux drame

Le PDG fait référence à Max Verstappen. L’actuel champion du monde a refusé l’an dernier de participer activement à la nouvelle saison. « Ils ont falsifié quelques rivalités qui n’existent pas dans la réalité », avait-il déclaré à l’époque.

Pour cette raison, Domenicali est franc et s’assoira avec Netflix pour discuter de cette question. « On va parler à Netflix car il faut que l’histoire ne s’éloigne pas de la réalité. Sinon ça ne rentrera pas. C’est un problème que nous allons résoudre avec les coureurs. Nous devons faire en sorte qu’un projet qui a généré tant d’attrait ait un langage qui continue d’attirer, mais sans dénaturer l’image et le sens du sport que nous vivons au quotidien », conclut-il.

« Drive to Survive reste fortement recommandé pour ceux qui sont curieux des pilotes et de la tension de la course, pas tellement des réalités de la Formule 1 », avons-nous déclaré dans notre revue de la saison quatre. Vous pouvez le lire sur ce lien.

Source : Autosport