Ubisoft défend ses NFT et affirme que les utilisateurs n’ont pas compris le concept

Ubisoft Défend Ses Nft Et Affirme Que Les Utilisateurs N'ont

La polémique des NFT et de la technologie blackchain se poursuit en 2022, et tout semble indiquer qu’elle se poursuivra dans les mois à venir. Ubisoft Quartz, c’est l’engagement de la société française sur ce type de produit, qui a déclenché une réaction très négative au sein de la communauté des joueurs, qui se méfie de ces nouveaux métiers. Dans une interview accordée au Finder, le vice-président de l’innovation stratégique d’Ubisoft, Nicolas Pouard, a pointé du doigt les joueurs et a déclaré qu’ils n’avaient pas compris les avantages supposés des NFT.

« Eh bien, c’est une réaction que nous avions anticipée », a reconnu le responsable. « Nous savons que ce n’est pas un concept facile à comprendre, mais Quartz n’est vraiment que la première étape qui devrait nous mener à quelque chose de plus grand, quelque chose qui sera plus facile à comprendre pour nos joueurs. » Pouard a laissé entendre que ce sont les consommateurs qui ont n’ont pas vu les avantages supposés des NFT.

« Une opportunité de vendre vos objets »

« Je pense que les joueurs ne saisissent pas ce qu’un marché numérique secondaire peut leur offrir. Pour l’instant, en raison de la situation et du contexte actuels des NFT, les utilisateurs pensent vraiment d’abord qu’ils détruisent la planète et deuxièmement qu’ils sont un outil de spéculation ». Cependant, la société française assure que c’est pour eux une « fin de partie ». », qui se traduit par « donner aux joueurs la possibilité de revendre leurs objets une fois qu’ils en ont fini avec eux ou qu’ils veulent finir de jouer au titre. Donc c’est pour eux, c’est bénéfique, mais ils ne l’obtiennent pas.

Le Stalker 2 est l’un des plus récents. Les développeurs ont décidé de retirer leurs plans concernant les NFT en raison de la réaction négative qui a suivi l’annonce. Pouard a évoqué ce cas : « Cela me rend triste de voir qu’il y a encore des résistances dues à des incompréhensions, mais je ne suis pas sûr que l’on puisse comparer ce que Stalker 2 essayait de faire avec ce que nous avons essayé de réaliser avec Quartz. Ce n’est pas le même cas ».

source | Chercheur