Le créateur de It Takes Two sur les NFT : « Je préfère un coup de genou »

Le Créateur De It Takes Two Sur Les Nft : "je

Josef Fares, le créateur de Brothers: Tale of Two Sons, A Way Out et du récent It Takes Two (Jeu de l’année pour Netcost-Security et GOTY 2021 aux Game Awards), a toujours été un gars sans mâcher ses mots et très clair quand faire connaître votre opinion. Ses plus grands succès incluent « Fuck the Oscars » et la comparaison mythique entre sexe et jeux vidéo, du moins en termes de durée. Eh bien, Fares a maintenant voulu commenter le controversé NFT et ses déclarations ont été à la hauteur de sa personne.

« Laissez-moi vous dire quelque chose », a-t-il commencé à dire dans une interview pour le Washington Post, « toute décision prise en jeu pour faire payer le joueur plus est mauvaise. Si vous créez un jeu avec l’intention de raconter une histoire et que vous le faites, je pense que c’est faux. Maintenant, si vous demandez au PDG qui dirige une grande entreprise, il vous dira que je suis un idiot parce que les entreprises sont là pour gagner de l’argent. Mais je continuerais à dire non car, pour moi, les jeux vidéo sont de l’art. Je préfère me tirer une balle dans le genou que d’inclure NFT dans mes prochains jobs. »

Ni NFT ni jeux en tant que service

Plus clair, de l’eau. Mais Fares ose aller plus loin et vise non seulement ses fléchettes sur les NFT, mais aussi sur les soi-disant « games as a service ». Il ne comprend pas l’intérêt de la rejouabilité et de faire revenir le même public au même titre encore et encore. « Si on a déjà le problème que la plupart des gens ne finissent pas les jeux (ici on a passé en revue les plus finis et abandonnés de 2021), pourquoi miser sur la rejouabilité ? Il y a des titres conçus pour ça et je ne dis pas que c’est une mauvaise chose en soi, mais chez Hazelight, nous ne ferons jamais ça. »

Tarifs Josef