Nous pouvons maintenant jouer à DOOM sur Twitter ; bien que cela semble impossible

Nous Pouvons Maintenant Jouer à Doom Sur Twitter ; Bien

Jouer à DOOM sur Twitter est désormais possible, mais avec des nuances. Les robot Tweet2Dooom nous permet de jouer au jeu vidéo mythique de 1993 id Software depuis le réseau social à l’aide de commandes. Le compte en question simule un clavier traditionnel et répond aux actions de l’utilisateur. Après l’avoir vu dans une Porsche 911, dans la Touch Bar d’un MacBook Pro, dans un test de grossesse et même dans Minecraft, le légendaire FPS continue d’élargir ses horizons.

La procédure fonctionne comme suit : un utilisateur écrit un tweet composé d’une série de commandes ; chaque message devient une vidéo et crée un « état » qui sera élargi avec de nouvelles réponses. De cette façon, un message devient un fil et, par conséquent, également une séquence d’actions que nous verrons reflétées dans différentes vidéos de gameplay montrant les résultats du jeu.

DOOM sur Twitter de la manière la moins attendue

La difficulté de ce gameplay, contrairement à d’autres phénomènes similaires comme Twitch Plays Pokémon, qui était encore un RPG avec des mouvements et des actions spécifiques, c’est qu’ici il faut viser et c’est un jeu vidéo en temps réel, pas à tour de rôle. En d’autres termes : c’est très compliqué car ils vont nous blesser constamment. Le résultat est pourtant remarquable et ce petit jalon vaut le coup d’œil, étant donné que DOOM est en partie jouable depuis Twitter… même si ce n’est pas dans les conditions les plus optimales.

Concernant la saga, les deux derniers opus de la série ont été un succès tant critique qu’en public. Nous nous référons à DOOM (2016) et DOOM Eternal, tous deux d’id Software, d’excellents travaux qui ont rehaussé le nom de la saga auprès d’un public qui, dans de nombreux cas, n’a pas apprécié les œuvres originales pour une simple question de âge. L’avenir est aux Xbox Game Studios, puisque la suite Bethesda appartient désormais à l’écosystème Microsoft.

Origine | Kotaku