Apex Legends triple les déconnexions de jeu en raison de problèmes de serveur

Apex Legends Triple Les Déconnexions De Jeu En Raison De

Le battle royale des créateurs de Titanfall 2 et Star Wars Jedi : Fallen Order, Apex Legends, continue avec des problèmes sur ses serveurs. Cela a été reconnu par Respawn Entertainment dans un message sur les réseaux sociaux, où il a également admis que les déconnexions des jeux avaient triplé par rapport à la situation normale. Malgré les solutions qu’ils ont déjà mises en place, les serveurs ne se stabiliseront que le 22 septembre, date à laquelle ils sortiront le prochain patch.

« Bien qu’il y ait une amélioration aujourd’hui, nous constatons toujours que le taux d’erreur de déconnexion est presque trois fois supérieur à la normale dans Apex Legends. Nous ne reviendrons pas complètement à la normale avant le prochain patch prévu le 22 septembre. Nous allons étendre les plages de qualification d’une semaine, cette mise à jour sera en ligne lundi ».

Apex Legends et plus de jeux à problèmes

Avant de publier ce message sur Twitter, l’équipe a expliqué qu’elle avait pratiquement dépassé les capacités du serveur, elle a donc annoncé un certain nombre d’améliorations. Ensuite, ils ont déjà averti qu’ils pensaient que certains de ces problèmes nécessiteraient plus de travail supplémentaire, à faire pendant « le week-end ». La décision d’élargir les plages de classement est due aux plaintes des utilisateurs, qui ont vu qu’une partie de la progression n’était pas sauvegardée.

Des problèmes de serveur ont également affecté d’autres jeux vidéo Electronic Arts. Le géant nord-américain a indiqué qu’il enquêtait sur la situation, puisque d’autres titres comme Knockout City ou Titanfall ont connu des problèmes similaires ces dernières heures.

Apex Legends est un titre Free to Play disponible sur PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series X, Xbox Series S, Nintendo Switch et PC. L’étude travaille également sur une version pour les appareils mobiles, qui à ce jour n’a toujours pas de date confirmée.

Origine | Eurogamer, Respawn