Cyberpunk 2077 fait l’objet d’une enquête du bureau de la protection des consommateurs en Pologne

Cyberpunk 2077 fait l'objet d'une enquête du bureau de la protection des consommateurs en Pologne

CD Projekt Red ne commence pas l’année avec de bonnes nouvelles. La bureau de la concurrence et de la protection des consommateurs en Pologne, il a confirmé les premiers contacts avec l’étude dans le même pays. La recherche Cyberpunk 2077 amènera l’organisme « à comprendre les problèmes du jeu » et « quelles mesures ont été prises pour y remédier ».

«Nous resterons à l’écoute de la manière dont le fabricant travaille à l’introduction de solutions aux difficultés qui empêchent le jeu. [de funcionar] sur différentes consoles, mais aussi comment ils auront tendance à agir vis-à-vis des personnes qui ont signalé des plaintes et qui sont insatisfaites de leur achat en raison de l’impossibilité de jouer dans leurs propres équipes malgré les garanties [de que lo harían] », Explique Malgorzata Cieloch, l’un des porte-parole de l’UOKiK (l’organisation), dans une interview avec le journal polonais Dziennik Gazeta Prawna.

Enquête du bureau de protection des consommateurs de Cyberpunk 2077 en Pologne

Cieloch précise qu’une fois que la situation aura été discutée avec CD Projekt Red, ils décideront de la prochaine étape de l’enquête. Dans le même article, l’avocat Dominik Jedrzedjko note que malgré les efforts pour résoudre les problèmes de Cyberpunk 2077, cela peut ne pas être suffisant pour éviter d’être accusé « entraine toi injuste dans le marché ».

Un problème pour CD Projekt Red

Avant la clôture de 2020, l’étude polonaise faisait face à une proposition de recours collectif du cabinet Rosen Law aux États-Unis. La réaction de l’entreprise a été laconique: ils se défendront «vigoureusement contre de telles accusations». Au-delà des bugs ou de certains problèmes techniques, l’état de la sortie des versions de dernière génération était à un niveau indigne, comme nous l’avons dit dans notre revue centrée sur la console.

La dernière mise à jour qu’il a reçu correspond au patch 1.06, une grimace de plus sur le chemin pour améliorer la situation. Le premier à agir a été Sony, qui retirait le jeu de la vente sur le PlayStation Store pour PS4 et PS5. Microsoft il ne suivrait pas complètement les traces des Japonais, bien qu’il avertisse les joueurs avec un message sur le profil du Microsoft Store.

Source: Gamesindustry (via Dziennik Gazeta Prawna)