The Sinking City est de retour en vente en ligne

The Sinking City est de retour en vente en ligne

La ville qui coule remise en vente sur les principaux portails numériques. Cela a été annoncé par son éditeur, Nacon, après plus de six mois depuis sa retraite. Le jeu est déjà disponible sur le Microsoft Store, tandis que sur Steam et PlayStation Store il le sera « à une date ultérieure ».

La décision de l’éditeur et du distributeur intervient après la publication de la première décision du Cour d’appel de Paris, qui le 28 octobre a tranché en leur faveur. «Le tribunal a statué que Frogwares avait résilié le contrat d’une manière« manifestement illicite »; par conséquent, il a ordonné à titre conservatoire la poursuite du contrat […] jusqu’à ce qu’une décision soit prise qui empêche sa résiliation ou sa continuation », expliquent-ils.

The Sinking City de retour en vente en ligne Nacon

Le litige juridique entre Frogwares (développeurs et propriétaires de l’IP) et Nacon (distributeurs, anciennement Bigben Interactive) vient de loin. La controverse a sauté en juin 2019, lorsque Nacon a notifié au studio qu’il annulait les objectifs de redevances pour avoir retardé sa date de sortie initiale (lancée le 27 juin, il était prévu de le faire le 21 mars), c’est-à-dire non arriver à rencontrer le développement une fois convenu. D’autre part, Frogware a nié les accusations, qui indiquaient que Nacon continuait de profiter des ventes dans lesquelles il agissait en tant que distributeur numérique. Pour cette raison, la vente sur ces plateformes a cessé, une décision a été prise unilatéralement. Vous trouverez toutes les informations sur l’origine du conflit sur ce lien.

La terreur sous-marine est passée entre nos mains. Dans notre analyse, nous avons dit que The Sinking City «est une envie et je ne peux pas. Les brillantes heures d’ouverture donnent naissance à un jeu monotone et aseptique qui déjoue toute tentative de se différencier du reste des œuvres basées sur l’univers Lovecraft ». La luminosité des missions secondaires est entrée en collision avec un Oakmont qui était « terne, un simple décor ».

Source: Nacon