Beyond Call of Duty Warzone: Rambo dans les jeux vidéo

Beyond Call of Duty Warzone: Rambo dans les jeux vidéo

Depuis 39 ans maintenant et avec une licence pugiliste qui lui a donné de grands retours sur près de quatre décennies, Sylvester Stallone a surpris avec une nouvelle franchise de films que bien qu’il voit ses racines dans le drame grandir, il dérivait de plus en plus vers l’action. De cette façon, John Rambo, le vétéran du Vietnam qui subit un si mauvais accueil à son retour dans son pays en Acculé (First Blood, 1982) devient l’une des grandes icônes du cinéma d’action des années 80, avec d’autres comme John McLane ou d’autres personnages incarnés par Arnold Schwarzenegger (Terminator, Predator) ou Jean Claude Van Damme (Kickboxer, Bloody Contact). C’est précisément cet âge d’or de l’action qui est actuellement commémoré en Call of Duty: Warzone avec l’événement Action Heroes of the 80s, avec les personnages de Stallone et Bruce Willis – inédits dans les jeux vidéo depuis Die Hard Trilogy (PS One, 1996), mais on retiendra toutes les apparitions du personnage joué par le premier d’entre eux, dont le dernier film est Rambo: dernier sang, avec lequel il semble que Stallone ait définitivement mis sa carrière en suspens.

Les années 80, une décennie d’action à l’état pur

Il y a plus de 30 ans, l’apparition de jeux vidéo basés sur des films était très courante, encore plus qu’aujourd’hui, et il était également fréquent que leur qualité soit plus que remise en question. De cette façon, et bien que le premier titre mettant en vedette Rambo n’arrive qu’en 1985, dans les années 80, le mandat de un homme armée, ou une armée d’homme, et de nombreux jeux ont basé leur conception sur ce concept qui populariserait non seulement Stallone, mais aussi Chuck Norris lui-même dans sa saga Missing in Combat. C’est le cas de jeux comme Béret vert, Guerriers Ikari ou alors Contre, par exemple, mais finalement en 1985, un an après la première du film, il arriverait Rambo: First Blood Part II, basé sur le retour du personnage au Vietnam pour une mission de sauvetage. Sorti dans Spectrum et Commodore 64, on retrouve la vue aérienne classique de l’époque et la particularité que Rambo a commencé la mission avec seulement son couteau, devant trouver le reste de son équipement -comme un lance-roquettes ou l’arc populaire avec des flèches explosives – de pouvoir ainsi conclure le sauvetage des prisonniers tout en étant poursuivi par des ennemis qui réapparaissaient sans cesse.

En 1986, Sega Il lancerait son propre jeu vidéo Rambo, également basé sur le deuxième volet du film, bien qu’avec un développement un peu plus conventionnel, puisque le personnage avait son arsenal complet depuis le début. Fait intéressant, ce jeu est sorti à l’origine au Japon, sous le nom de Ashura, et a été joué par pas moins de deux moines bouddhistes. Cependant, lors de sa localisation pour le marché nord-américain, Sega a acquis la licence Rambo pour devenir, comme on dit, Rambo: First Blood Part II.

Rambo Fisrt Blood PArt II

Les années 80 ont également été une période où les vestiges de la guerre froide ont été capturés dans de nombreux films. C’est le cas de Rambo III, dans lequel notre protagoniste affronte, bien sûr, l’armée soviétique au Moyen-Orient, en particulier un territoire qui, ironiquement, serait plus tard considéré comme hostile par les Américains, comme l’Afghanistan. Sega serait en charge des versions pour leurs consoles correspondantes, et curieusement, Rambo III (1988) avait une approche radicalement différente dans les deux, étant le jeu d’action déjà bien connu en perspective zénithale sur Mega Drive – bien qu’il ait changé dans les confrontations. contre les boss-, mais se retrouver avec un shooter sur rails dans le cas de la version pour Master System.

Rambo 3

Rambo à l’époque contemporaine

Il faudrait attendre pas moins de 20 ans de plus pour revoir Rambo dans un jeu vidéo, ce qui coïncide presque avec sa longue absence également sur grand écran. A) Oui, Rambo (2008) nous présente un titre de pistolet pour arcades dans le plus pur style Time Crisis, avec des scénarios basés sur les deux premiers films. Fait intéressant, il présentait également des scènes de combat au corps à corps, avec une résolution avec des mécanismes similaires à un événement de temps rapide, tandis qu’en jouant en coopération, Rambo était accompagné pendant l’aventure par le colonel Trautman.

Déjà en 2014, nous verrions quel est probablement le pire jeu mettant en vedette ce personnage. Rambo (2014), développé par Teyon – créateurs du très digne cependant Terminator: Résistance– « se vante » que c’est aussi l’un des pires jeux de la génération PS3 et Xbox 360. On peut aussi revivre de nombreuses scènes de ses films, de l’état de Washington en coin à l’Afghanistan dans Rambo III, et en fait, c’est un jeu avec une approche simple -QTE et shooter sur rails- avec de bonnes idées, et est-ce que, par exemple, il disposait d’un système de recharge active qu’il implémenterait Armement de guerre, en ajoutant deux fois le nombre de balles dans le chargeur si nous le faisons avec succès, mais au contraire, l’arme peut se coincer si nous ne réussissons pas. Malheureusement l’exécution n’était pas à la hauteur, souffrant de nombreux problèmes techniques visuels et d’une IA au comportement complètement absurde, aussi jouable, avec un contrôle loin d’être efficace.

Rambo

Heureusement, la dernière apparition de Rambo dans un jeu vidéo avant Call of Duty: Warzone est plus que digne, et c’est la présence de son personnage invité sur Mortal Kombat 11, un hommage aux fans du cinéma des années 80, car le jeu Netherrealm présente déjà la présence de nul autre que le Terminator et le Robocop. C’est la franchise d’Ed Boon et compagnie déjà connue pour avoir des icônes du cinéma d’action, mais aussi d’horreur, d’autres comme Jason Vorhees, Leatherface ou Freddy Kruegger étant apparus. Dans le cas présent, Rambo montre des mouvements caractéristiques observés tout au long de ses cinq tranches de film, utilisant, comment pourrait-il en être autrement, des armes emblématiques telles que son couteau ou l’arc de Cornered II.

Mortal Kombat 11 Rambo

Actuellement, nous pouvons profiter de la présence de Rambo dans Call of Duty: Warzone, qui rend hommage au personnage avec divers événements avec lesquels sa peau répond à certaines exigences dont nous avons déjà parlé à de nombreuses reprises.

  • Call of Duty : Modern Warfare pour Xbox One
    Call of duty: modern warfare Sur Xbox one Version standard
  • Call of Duty : Modern Warfare pour PS4
    Call of duty: modern warfare Sur PlayStation 4 Version standard