Microsoft réduira à 12% ce qu’il reçoit pour chaque jeu PC vendu dans son magasin

Microsoft réduira à 12% ce qu'il reçoit pour chaque jeu PC vendu dans son magasin

Tout d’abord, l’Epic Games Store, qui, depuis son lancement, a annoncé que 88% des revenus de la vente de chaque jeu iraient aux poches du développeur. Autrement dit, ceux de Fortnite gardent 12%. Jusqu’à présent, le Microsoft Store et Steam empochaient encore 30%. Cependant, le géant de la technologie a annoncé que à partir du 1er août Il réduira le taux porté par la vente de jeux vidéo, de sorte qu’il le ramènera également à 12% sur PC, tel que publié par The Verge.

«Les développeurs de PC sont essentiels pour offrir des jeux de qualité à nos joueurs. Nous voulons qu’ils réussissent sur nos plates-formes « , a déclaré Matt Booty, PDG de Xbox Game Studios. » Selon le manager, réduire le pourcentage à payer signifie « que les développeurs peuvent publier plus de jeux », donc ils auront plus de possibilités de «réussite commerciale».

Halo infini

Halo infini

Sur Xbox, cela ne change pas

Ces modifications n’affecteront que les jeux PC, de sorte que les titres de console sur le Microsoft Store continueront à fonctionner de la même manière. Microsoft n’a pas expliqué pourquoi cela ne réduit pas le pourcentage dans le cas de la Xbox, mais dans le cas des consoles, les trois sociétés (Nintendo, Sony et Microsoft) ont standardisé 30%.

Dans un message publié par Matt Booty lui-même sur Xbox Wire, le manager a réitéré son soutien au PC en tant que plate-forme. En ce sens, il a souligné que Halo Infinite, l’un des titres les plus attendus de la société, s’est appuyé sur la communauté pour concevoir la meilleure version d’ordinateur possible. La nouveauté est que le multijoueur du jeu vidéo intégrera le jeu croisé et la progression croisée entre les consoles et le PC. De plus, cette dernière version aura une série de fonctionnalités spéciales, telles que différentes configurations graphiques.

Booty est conscient que le Microsoft Store a besoin d’améliorations. Il promet des changements en ce sens, qui pointent vers la seconde moitié de 2021.

Source | Le bord