La suite de Tomb Raider avec Alicia Vikander dit au revoir : la MGM a perdu les droits

La Suite De Tomb Raider Avec Alicia Vikander Dit Au

La suite du film Tomb Raider avec Alicia Vikander avait le feu vert, la MGM prévoyait de poursuivre l’histoire de Lara Croft et le réalisateur et scénariste Misha Green (Lovecraft Country) avait été embauché pour concrétiser le projet. Cependant, avec la crise du coronavirus entre les deux, tout a été retardé. Et maintenant, The Wrap publie en exclusivité que la MGM a perdu les droits cinématographiques de la saga.

Selon plusieurs sources de l’industrie proches du dossier, plusieurs studios hollywoodiens tentent d’obtenir les droits pour développer le projet, mais selon The Wrap, Alicia Vikander n’y est plus associée. Ils mentionnent un redémarrage qui n’a actuellement aucun casting ni réalisateur assigné. Les droits sont revenus au studio, qui a conclu un accord avec GK Films pour reprendre l’IP. Maintenant, ils attendent de voir qui prendra les rênes.

Alicia Vikander : « C’est entre d’autres mains »

Interrogée sur la suite de Tomb Raider dans une interview avec Entertainment Weekly, l’actrice a déclaré qu' »avec le truc MGM et son achat par Amazon », elle n’avait aucune idée si le film allait être tourné ou non. « Je pense que Misha et moi avons été préparés, mais c’est entre d’autres mains, pour être honnête. »

La saga Tomb Raider connaît des changements majeurs. Square Enix, jusqu’à présent propriétaire d’Eidos Montréal et de Crystal Dynamics, a vendu les studios et leurs propriétés intellectuelles au groupe Embracer, le conglomérat d’entreprises qui comprend des sociétés telles que THQ Nordic ou Koch Media. Désormais, la saga change de main, même si le prochain jeu vidéo avec Lara Croft n’a pas encore été dévoilé. Les détails partagés sont rares, malgré le fait qu’ils indiquent qu’il s’agira d’un mélange entre les classiques et les nouveaux.

Tomb Raider, Rise of the Tomb Raider et Shadow of the Tomb Raider constituent la trilogie de redémarrage, en plus d’autres retombées.

Source | L’emballage