A quoi sert le TPM dans Windows 11 ? Microsoft a montré comment cela protège les PC

A Quoi Sert Le Tpm Dans Windows 11 ? Microsoft

L’une des plus grandes limitations qui a existé pour l’installation de Windows 11 a été les exigences de sécurité définies par Microsoft. Celles-ci sont basées sur diverses normes matérielles que de nombreux PC, bien qu’ils soient récents, ne sont pas respectés.

Bien sûr, beaucoup remettent en question la nécessité d’éléments tels que TPM ou Secure Boot. Pour montrer plus clairement son utilité et pourquoi il doit être utilisé, Microsoft a créé une vidéo très illustrative. On y voit la réelle utilité du TPM.

Les exigences que Microsoft a imposées à Windows 11 ont été critiquées par de nombreux utilisateurs. Ils soutiennent que leurs PC prennent en charge le nouveau système et qu’ils n’en sont éloignés qu’en raison du matériel requis.

Pour clarifier une fois pour toutes la nécessité de ce composant de sécurité, Microsoft a décidé de créer un test. Il a placé l’un de ses principaux pirates informatiques attaquant Windows 11 et 10, dans un scénario avec et sans TPM. La différence est évidente.

Vidéo originale

La preuve qu’apporte la vidéo révèle bien la différence entre Windows 11 et Windows 10, sans TPM 2.0 et Secure Boot, qui peuvent être facilement attaqués avec succès, aussi bien à distance que localement. Pour cela, ils ont utilisé le RDP (protocole de bureau à distance) (RDP) pour accorder un accès administrateur, puis diffuser des ransomwares.

Dans le cas de l’accès local, l’accès via l’authentification biométrique sur un PC sans VBS (Virtualization-based Security) a été exploré. Un PCILeech a été utilisé pour accéder à la mémoire sur Windows 10 vulnérable, puis les informations du lecteur d’empreintes digitales ont été modifiées, ce qui a conduit à un accès au système.

Naturellement, ces 2 scénarios sur PC avec Windows 11 ne se sont pas produits. Les différentes mesures que le système a présentes et nativement actives empêchent tous ces types d’attaques, sans même que l’utilisateur n’ait à intervenir.

Microsoft autorise l’installation de Windows 11, mais averti à tout moment des dangers de tenir ces mesures de sécurité à distance. Il y a aussi plus de stabilité que le nouveau système permet, mais c’est à l’utilisateur de choisir d’être ou non exposé à ces problèmes.