Un entrepreneur numérique partage cinq tendances marketing sur Internet après la crise | Cryptomonnaie

Polygon est au bord d'un déménagement colossal

Selon Denis Lagutenko, qui est un entrepreneur en série avec deux sociétés numériques opérant à l’échelle internationale sous la direction, les principaux symboles de la postpandémie du marketing en ligne sont les deux E – économie et efficacité. Le premier implique l’automatisation de tous les processus existants et le second concerne la publicité ciblée.

Cet article décrit les toutes nouvelles technologies d’analyse auditive et de production de contenu, que le fondateur des agences numériques AdsProfit et ADSbase prévoit de mettre en œuvre, ainsi que l’extension des capacités des services déjà existants pour aider les marques mondiales à se promouvoir.

Remarketing

Pendant la pandémie de Covid-19, le monde numérique a vu sa portée augmenter constamment et son efficacité publicitaire globale sur les réseaux sociaux s’améliorer (réactions, commentaires, ajout d’articles aux paniers, etc.). Dans le même temps, le nombre de conversions a diminué (remplissage de formulaires en ligne, achats et commandes). Cela a rendu le volume de recherche total élevé, mais toujours inefficace.

Depuis mars, selon les données de l’agence de publicité en ligne WordStream, Facebook et Instagram ont enregistré une baisse mensuelle de 12 à 14 % des taux de coût pour mille (CPM). L’une des récentes enquêtes menées par Econsultancy et MarketingWeek entre les responsables marketing des États-Unis et de Grande-Bretagne révèle que plus de la moitié des budgets marketing ont été gelés tandis que la moitié des nouvelles campagnes ont été reportées pour une durée indéterminée.

Ce que la Fédération mondiale des annonceurs (WFA) a déclaré en mai, près de 90 % des plus grandes sociétés transnationales ont également retardé leurs campagnes. Mais la WFA a également prédit que, tôt ou tard, ils reviendront dans le jeu, provoquant une nouvelle flambée des prix du marché.

Denis note que depuis l’avènement de la pandémie, toutes les entreprises clés, les systèmes de marketing et les bases de données ont déjà commencé à traiter activement les informations collectées. Ainsi, ils segmentent et identifient l’audience viable afin de tester diverses opportunités de remarketing principalement concentrées autour de Google et Facebook. Les perspectives des systèmes de remarketing dynamique basés sur la technologie de l’IA et l’apprentissage automatique semblent prometteuses dans un avenir proche, en particulier parce que leurs fonctionnalités sont en constante évolution.

Expansion sous forme de nouveaux partenaires

À partir de ses observations professionnelles, Denis indique que l’économie de la publicité oblige de plus en plus d’entreprises à créer des alliances mutuelles et à collaborer avec différents systèmes de commercialisation. Utiliser votre propre public pour promouvoir des biens et services associés ou similaires est un excellent moyen d’améliorer l’efficacité, de réduire les coûts publicitaires et de gagner des commissions.

Les entreprises les plus touchées par la crise actuelle partagent leur clientèle avec des entreprises d’autres sphères en affichant des publicités externes sur leurs sites Web. De plus, les systèmes CRM internes classiques peuvent évoluer progressivement vers des plateformes de gestion de données (DMP), qui collectent des données anonymes étendues à l’aide de cookies.

La mise en œuvre actuelle des DMP permet d’augmenter les taux de coût par action (CPA) jusqu’à 46% et d’assurer une augmentation de 15% des ventes. Quelques DMP combinés les uns aux autres créent des plateformes de données client (CDP) entièrement personnalisées, qui permettent de systématiser et de segmenter n’importe quel public en fonction des adresses, des numéros de téléphone et des appareils, ainsi que du comportement en ligne des utilisateurs.

Lagutenko est convaincu que cela représente une formidable opportunité à la fois pour l’échange de données entre les annonceurs et l’application d’instruments de marketing innovants, y compris l’optimisation des campagnes publicitaires et des supports publicitaires créés dynamiquement conformément aux descriptions des groupes auditifs affichées en temps réel.

Automatisation de la production de contenu

Alors que les offres publicitaires personnalisées s’approfondissent, les méthodes manuelles de création, d’édition et de diffusion de contenus tombent dans l’oubli. Ce qui séduit vraiment les acteurs du marché publicitaire, c’est la technologie Dynamic Creative Optimization (DCO) qui permet d’afficher des créations adaptées à différents publics.

Avec les instruments DCO, les créateurs peuvent produire automatiquement plusieurs versions des mêmes bannières, publicités et autres formes de contenu avec diverses solutions de conception et langages. Parallèlement à cela, ils bénéficient de la possibilité de modifier les prix et les offres spéciales en temps réel. Compte tenu de la forte demande de ciblage, cela permettra aux entreprises de réaliser des économies substantielles sur le paiement des services de création, explique Denis.

L’amélioration de la technologie DCO en tant que priorité à court terme contribuera considérablement à la production automatique des publicités variables pour plusieurs lignes de produits à la fois. Plus besoin de créer manuellement des supports publicitaires pour des publics distincts, ce qui réduit les coûts élevés de conception.

Augmentation du nombre d’actions dans l’entonnoir de vente

Lagutenko souligne que les utilisateurs en quarantaine n’étaient pas seulement engagés dans la navigation sur Internet, mais ont également amélioré leur expérience. La consommation dite « consciente » est passée de quelque chose d’élégant à une réelle nécessité. Après que les gens aient observé les changements apparaissant dans les politiques publicitaires des marques, ils ont pris leur décision et ont développé leurs préférences cohérentes pour les années à venir. Plus de 80% des clients supposent que l’expérience créée par une marque donnée est de la même importance que son produit ou service. Edelman Trust Barometer 2020 a découvert que 65% des internautes considèrent le comportement des marques en réponse à la pandémie comme un aspect primordial lorsqu’ils optent pour elles à l’avenir.

C’est exactement pourquoi l’impact des solutions marketing complexes sur l’entonnoir de vente sera crucial pour toutes sortes de produits et services. La pandémie a formé un nouveau type d’utilisateur qui non seulement saisit les noms des produits souhaités dans le moteur de recherche, mais pose également des questions supplémentaires et utilise des mots clés. Ce phénomène conduira à révolutionner les stratégies promotionnelles SEO ainsi que l’ensemble de la politique marketing de la majorité des entreprises.

Désormais, au cœur de l’entonnoir de vente, il existe un moyen qui génère des ventes elles-mêmes en raison du contenu de haute qualité et des campagnes d’engagement. Ce chemin doit être automatisé et ciblé tout en étant utile, empathique et très humain. Pour les marques, cela signifie rechercher l’équilibre entre personnalisation et automatisation. Et dans ce contexte, la personnalisation définit non seulement une simple démographie d’utilisateurs, mais une personnalité unique de chaque client ou acheteur.

Ajustement du contenu visuel

La pandémie a imposé certaines habitudes auxquelles les gens ne pourraient pas renoncer de sitôt. Et ces tendances concernent la perception de la publicité commerciale.

La recherche de la société de création Pattern89 a impliqué plus de 1 100 marques et annonceurs travaillant avec Facebook et Instagram pour bien comprendre les changements créatifs en cours en temps réel. Une fois qu’ils ont traité plus de 150 millions d’annonces commerciales avec l’aide de l’IA, quelques informations curieuses ont été reçues.

Le nombre de supports publicitaires sur Facebook et Instagram où les gens s’embrassent, se serrent la main et se tiennent la main est en baisse de 27,4 %. Au lieu de cela, les modèles sont représentés seuls.

Quant aux images et vidéos montrant le processus de lavage du visage et des mains, la quantité d’affichages a augmenté. Il en est de même pour les supports publicitaires aux multiples déclinaisons sur le thème de l’eau pure, des éclaboussures et des jets d’eau.

Le nombre d’annonces incluant les mots « sport » et « fitness » est également passé de 5,7% à 21%. Dans le même temps, le nombre d’images de voyage (représentant des avions, des bagages, etc.) a diminué de 8 % en mars et continue de baisser.

L’électronique (ordinateurs, smartphones, téléviseurs) apparaît dans 39 % des publicités commerciales. La tendance, comme le précise Denis, est le résultat à la fois des ventes de ces produits spécifiques et de l’augmentation globale de l’utilisation des gadgets pendant le verrouillage.

L’affichage d’images et de vidéos illustrant l’environnement domestique devenu ennuyeux pour les utilisateurs qui devaient se conformer à l’auto-isolement a chuté de 20%, tandis que le nombre de paysages inspirants et de vidéos de paysages a grimpé en flèche. Parallèlement à cela, dans les gros titres de la publicité sociale, il y avait plus de mots similaires à « repos » et « sommeil ».

Conclusion

Selon diverses prédictions, d’ici 2025, le secteur du commerce électronique représentera 30% de toutes les ventes au détail. Et le rôle du marketing numérique ne fera que croître. C’est pourquoi Denis accorde une grande attention au besoin de changement et recommande de tenir compte des tendances susmentionnées tout en développant une approche moderne de la publicité et de la promotion.