L’UE va interdire les portefeuilles Bitcoin anonymes et durcir les réglementations pour les transferts cryptographiques | Crypto-monnaie

Polygon est au bord d'un déménagement colossal
  • L’Union européenne intensifiera ses efforts pour réguler l’industrie des crypto-monnaies.
  • Le bloc a indiqué que les raisons de cette décision étaient de limiter les activités de blanchiment d’argent dans la région.
  • Les portefeuilles de crypto-monnaie anonymes devraient être interdits, à l’instar des comptes bancaires anonymes, selon la proposition.

L’Union européenne renforce ses réglementations concernant les transactions de crypto-monnaie pour ajouter une couche de protection supplémentaire à ses citoyens. L’UE a présenté un nouveau paquet pour interdire les transactions anonymes d’actifs numériques.

Les crypto-monnaies à l’honneur dans l’UE

La nouvelle proposition présentée par l’Union européenne exigerait des fournisseurs de services de crypto-monnaie qu’ils collectent des informations supplémentaires sur la lutte contre le blanchiment d’argent pour les utilisateurs d’actifs numériques. Selon le bloc, cette décision empêchera davantage les activités financières illicites dans la région.

Les fournisseurs de services de cryptomonnaie devront collecter des informations sur les utilisateurs qui souhaitent transférer des actifs numériques, notamment le nom de l’auteur du transfert, le numéro de compte, l’emplacement du compte et le lieu où la transaction est traitée.

Des informations supplémentaires, notamment l’adresse de l’expéditeur, le numéro de document personnel, la date et le lieu de naissance, seraient également recueillies par l’intermédiaire du fournisseur de services dans le cadre de la nouvelle proposition. Les entreprises d’actifs numériques devraient s’assurer que les informations requises sont incluses avec le transfert.

La proposition s’applique à tous les fournisseurs de services liés aux crypto-monnaies, et le package cible uniquement les transactions importantes. Selon la proposition, le nouvel amendement garantirait une traçabilité complète des transferts d’actifs numériques, y compris Bitcoin.

En outre, le package indiquait que la fourniture de portefeuilles de crypto-monnaie anonymes est interdite, tout comme les comptes bancaires anonymes sont également interdits.

Les services répressifs auront également accès au nouveau système, que l’UE espère accélérer les enquêtes liées aux activités criminelles dans les transactions transfrontalières. Le bloc espère en outre renforcer la stabilité et la sécurité financières en Europe avec le nouveau plan.

Alors que la proposition a été présentée le 20 juillet, le Parlement européen prendra la décision finale sur le paquet, ce qui pourrait prendre jusqu’à deux ans avant qu’il ne devienne une nouvelle législation.