Le Parlement européen s’apprête à voter sur le texte du MiCA après l’approbation du Conseil de l’UE | Cryptomonnaie

Le Prix De Solana Poursuit Sa Tendance Haussière, Les Analystes
  • La proposition MiCA se concentre sur l’établissement d’un cadre réglementaire cohérent pour les actifs cryptomonnaies dans l’Union européenne.
  • Le Conseil européen a approuvé le texte laissant son sort entre les mains du Parlement européen.
  • Plus tôt cette semaine, le Parlement européen a également approuvé des politiques fiscales cryptomonnaies, y compris l’utilisation de la blockchain pour la collecte des impôts.

L’Union européenne a les yeux rivés sur la réglementation de la cryptomonnaie depuis un certain temps maintenant, et au cours des deux dernières années, elle a approfondi son approche en la matière. L’un des aspects les plus cruciaux de cette réglementation était le cadre des marchés des actifs cryptomonnaies, également connu sous le nom de cadre MiCA.

MiCA obtient son agrément

La réglementation des actifs de crypto-monnaie en Europe a obtenu son premier signe de devenir une réalité après que le Conseil européen a décidé d’aller de l’avant. Selon une note du 5 octobre, le comité des représentants permanents du Conseil a approuvé et transmis le texte du MiCA à la commission des affaires économiques et monétaires du Parlement.

Selon le président du comité des représentants permanents, le cadre MiCA entrerait en vigueur « si le Parlement adoptait sa position en première lecture ». MiCA a rencontré des sentiments mitigés depuis son introduction en 2020, mais dans l’ensemble, la proposition est axée sur la construction d’un cadre réglementaire uniforme pour tous les États membres de l’UE.

La proposition du MiCA justifiait son approbation en déclarant,

« L’absence d’un cadre global de l’Union pour les crypto-actifs peut entraîner un manque de confiance des utilisateurs dans ces actifs, ce qui pourrait entraver considérablement le développement d’un marché pour ces actifs. »

La prochaine réunion étant fixée au 10 octobre, la MiCA serait mise en œuvre et entrerait en vigueur à partir de 2024 si le Parlement approuvait la proposition.

L’UE vise la crypto

Comme l’a rapporté Netcost-Security plus tôt cette semaine, les membres du Parlement européen ont également voté sur une résolution non contraignante qui ferait des crypto-monnaies un actif imposable. Passé avec plus de 91,3% de votes, le cadre a été approuvé par les membres.

Par ailleurs, la résolution suggérait d’utiliser la technologie blockchain pour rendre la collecte des impôts plus efficace. Selon la résolution, tirer parti de la technologie pourrait permettre une collecte automatisée des impôts ainsi qu’une transparence accrue, limitant la corruption.

Si ces politiques entrent en vigueur, l’industrie de la cryptomonnaie pourrait voir un changement dans l’Union européenne. Cependant, il peut s’écouler un certain temps avant que cela ne se produise.