Le Japon intégrera la cryptomonnaie dans les règles de voyage du GAFI d’ici mai 2023 pour suivre les transferts illicites | Cryptomonnaie

Le Prix De Solana Poursuit Sa Tendance Haussière, Les Analystes
  • Le Groupe d’action financière (GAFI) recommande au Japon d’adopter les règles de voyage pour les crypto-monnaies depuis 2019.
  • Suite à la mise en œuvre des règles de voyage, les échanges cryptomonnaies au Japon seront mandatés pour fournir des informations client sur chaque transaction.
  • Le nouveau projet de loi comprendra non seulement les jetons traditionnels, mais s’appliquera également aux stablecoins.

La confidentialité qui accompagne l’utilisation des crypto-monnaies a été à la fois un fléau et une aubaine pour la communauté. Une aubaine parce qu’elle a fait des finances une affaire plus personnelle, mais un fléau parce qu’elle en a également fait un moyen efficace d’activités financières illicites.

Pour faire face à la même chose, le Groupe d’action financière (GAFI), un organe décisionnel intergouvernemental, a élaboré les règles de voyage, qui atteignent désormais toutes les extrémités du monde.

Le Japon va surveiller les transferts cryptomonnaies

Les règles de voyage sont essentiellement l’application de mesures de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Ils obligent les institutions financières à partager les informations pertinentes sur l’initiateur et le bénéficiaire parallèlement aux transactions d’actifs virtuels.

Un projet d’amendement de la loi japonaise devrait être soumis à la session de la Diète qui se tiendra le 3 octobre. Une fois le projet de loi adopté, il soumettra les crypto-monnaies aux règles de voyage.

Cela obligera tous les échanges de crypto-monnaie en activité au Japon à se fournir mutuellement le nom et l’adresse ainsi que les autres informations. Grâce à ce processus, les régulateurs seront en mesure de déterminer quand et où les crypto-monnaies sont envoyées.

Ces échanges seront également passibles de sanctions pénales ainsi que d’ordonnances correctives et de directives administratives s’ils enfreignent les règles établies par la loi.

Au-delà des traditionnels jetons de réseau, d’échange et de protocole, la loi sera également applicable aux stablecoins. La loi sur la prévention du transfert des produits du crime vise à suivre les transferts d’argent entre individus signalés pour activités illégales.

Pas le premier à le faire

Alors que le Japon pourrait voir l’application de ces règles de voyage d’ici mai 2023, des pays comme les États-Unis d’Amérique, l’Allemagne, Singapour, entre autres, les ont déjà adoptées. De plus, l’Union européenne est également en passe de faire de même.

L’application de ces lois permettra également au Japon de surveiller et d’arrêter le financement de la Corée du Nord, qui est connue pour pirater et prendre des rançons utilisées pour les systèmes de missiles du pays.

En fait, des pays comme la Russie, qui ont été sanctionnés par le Japon suite à l’invasion de l’Ukraine, seront également empêchés d’accéder à des fonds dans ce pays. Cela sera possible grâce à l’inclusion de pièces stables dans les règles de voyage, qui empêcheront le transfert d’argent à des personnes russes sanctionnées.