Le Congrès brésilien reporte le vote du projet de loi sur la cryptomonnaie après les élections présidentielles d’octobre | Cryptomonnaie

Le Prix De Solana Poursuit Sa Tendance Haussière, Les Analystes

Les députés devaient initialement examiner le texte cette semaine, qui a déjà été approuvé par le Sénat.

Cet article est adapté de CoinDesk Brasil, un partenariat entre CoinDesk et InfoMoney, l’une des principales publications d’informations financières du Brésil.

La Chambre des députés brésilienne a reporté le vote sur un projet de loi sur la cryptomonnaie jusqu’après les élections présidentielles d’octobre, ont déclaré des sources proches du dossier à CoinDesk.

  • Les députés allaient examiner le projet de loi sur la cryptomonnaie avant les vacances du Congrès, à partir de la semaine prochaine, mais le traitement d’une loi d’orientation budgétaire et d’un projet de réforme constitutionnelle pour le secteur médical a dominé l’agenda législatif.

  • En avril, le Sénat a approuvé le projet de loi, qui réglemente les transactions cryptomonnaies et crée le label « fournisseurs de services virtuels » pour les sociétés de cryptomonnaie.

  • La Chambre des députés, pour sa part, n’est pas parvenue à un consensus sur un texte définitif puisque le député Expedito Netto (PSD-RO), chargé de présenter le projet de loi à la chambre basse, a retiré deux articles du projet de loi initial du Sénat. Le premier article supprimé exigeait que les échanges séparent leurs actifs de ceux des clients, tandis que le second exigeait que les échanges aient déjà un EIN au Brésil afin de demander une licence.

  • ABCripto, l’association qui rassemble les échanges locaux, a demandé à la Chambre des députés de conserver ces deux articles originaux ; pendant ce temps, des sociétés étrangères telles que Binance et Bitso ont salué les changements proposés par Netto.

  • Le premier tour des élections présidentielles brésiliennes aura lieu le 2 octobre, dans lequel l’ancien président Lula da Silva est le favori, selon les derniers sondages. Un second tour aurait lieu le 30 octobre.