Les ventes de véhicules électriques augmentent-elles ou diminuent-elles ?

Électrique

Les analystes du secteur et les constructeurs ont révélé une baisse de la demande de voitures électriques. Cependant, en janvier, les ventes de modèles alimentés par batterie ont augmenté de près de 70 % à l’échelle mondiale.

Électrique

On a vu des constructeurs, mais aussi des experts, souligner une baisse de la demande en voitures électriques. Parmi les diverses raisons, la plus notable est la perte des incitations définies par les gouvernements, ce qui a pu démotiver les personnes intéressées.

Malgré cela, les données mondiales montrent un scénario plus optimiste pour les voitures électriques par rapport à la même période de l’année dernière. Selon Reuters, en janvier, 1,1 million de voitures électriques et hybrides rechargeables ont été immatriculées dans le monde. Un chiffre qui représente 69% de plus que le même mois de l’année précédente, où les ventes s’élevaient à 660 mille unités.

La fin des incitations montre un impact sur les ventes

En revanche, les ventes de voitures électriques ont chuté de 26 % par rapport à décembre. Cela reflète, selon la société d’études de marché Rho Motion, des réductions de subventions ou des règles plus strictes en Allemagne et en France, ainsi qu’une baisse saisonnière des ventes en Chine.

Comme l’a partagé Charles Poids, directeur des données de Rho Motion, à Reuters, les ventes de véhicules électriques en Allemagne et en France ont chuté d’environ 50 % en janvier par rapport à décembre, après que le premier ait supprimé ses subventions et que le second ait renforcé les conditions d’éligibilité.

Ce qui stimulera réellement les ventes, ce sont les normes d’émissions de l’Union européenne (UE) pour 2025.

Poids a déclaré, prédisant que les nouvelles limites de CO2 de l’UE, qui entreront en vigueur en 2025, inciteront les constructeurs automobiles à renforcer leur offre de modèles purement électriques et hybrides.

Sur les marchés américain et canadien, les ventes de janvier ont augmenté de 41 % par rapport à l’année dernière et ont presque doublé en Chine. Les ventes dans l’UE, dans l’Association européenne de libre-échange (AELE), qui comprend l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse, et au Royaume-Unis ont augmenté de 29 %.

Tesla Model Y en Norvège

Par rapport à décembre, les ventes en Chine ont chuté de 26 % avant le Nouvel An chinois, et de 32 % en Europe et de 14 % aux États-Unis et au Canada.

Selon Poids, « en ce qui concerne les États-Unis et le Canada, l’essentiel à l’heure actuelle est la résurgence potentielle des hybrides rechargeables annoncée par General Motors ».

Le mois dernier, General Motors a annoncé qu’elle lancerait des véhicules hybrides rechargeables en Amérique du Nord, renversant ainsi une stratégie qui consistait à contourner les moteurs hybrides sur ce marché. Après tout, les ventes d’hybrides aux États-Unis ont augmenté alors que les consommateurs rechignent aux prix élevés des véhicules électriques et aux défis liés aux infrastructures de recharge.