Paris a voté pour tripler les tarifs de stationnement pour les SUV

Paris SUV

À la fin de l’année dernière, Paris a annoncé que les citoyens seraient interrogés sur « une augmentation très significative des tarifs de stationnement non résidentiel pour les SUV et 4×4 » le 4 février de cette année. Les résidents ont voté et le référendum a été adopté avec environ 55% des voix favorables.

Paris SUV

En septembre de l’année dernière, Paris a fait ses adieux officiels aux trottinettes électriques, après un référendum qui a révélé l’opinion des citoyens. Ensuite, la question des SUV s’est posée en raison de leur caractère plus polluant et dangereux pour les cyclistes, les conducteurs et les piétons.

Conformément à ce qui a été annoncé par Anne Hidalgo, maire de la ville française, en novembre, Paris a été amené à voter sur cette question hier, le 4 février.

SUVs Paris

Les citoyens de Paris ont voté en faveur d’une augmentation des tarifs de stationnement pour les véhicules plus grands, plus lourds et plus polluants. Le référendum a été adopté avec 42 415 voix favorables (54,55%), 35 340 contre, et 366 votes blancs ou invalides. Il est important de souligner cependant que sur les 1 374 532 citoyens inscrits sur les listes, seulement 78 121 ont participé.

Après avoir écouté ses citoyens, Paris pourrait devenir la deuxième ville française (après Lyon) et la première capitale européenne à mettre en œuvre une telle politique.

Le vote d’aujourd’hui est un message important des parisiens selon lequel les énormes SUV sont tout simplement incompatibles avec la vie urbaine. Paris est déjà devenue une ville où les personnes peuvent facilement marcher, faire du vélo et profiter de quartiers habitables.

Le vote d’aujourd’hui rapproche encore plus Paris de la vision d’une ville véritablement centrée sur les personnes. Nous espérons que les villes de toute l’Europe trouveront l’inspiration pour suivre l’exemple de la capitale française.

A déclaré Jens Mueller, directeur adjoint de Clean Cities.

Paris SUV

Cette initiative, lancée par la maire Anne Hidalgo, vise spécifiquement les véhicules utilitaires sportifs (SUV) de plus en plus populaires.

Le résultat du vote est une victoire pour la qualité de vie des parisiens. En obligeant les SUV à payer les coûts et les désagréments qu’ils causent, Paris envoie un signal que ces monstres sur roues ne sont pas les bienvenus dans nos rues.

C’est également une excellente nouvelle pour la qualité de l’air, la sécurité routière et la rééquilibrage de l’espace public dans les villes.

A partagé Tony Renucci, directeur du groupe français Respire.

Selon une étude publiée par Transport & Environment, la largeur moyenne des nouveaux véhicules de tourisme en Europe est passée de 177,8 cm en 2018 à 180,3 cm au premier semestre 2023, principalement en raison de l’augmentation des SUV. Par conséquent, la moitié des voitures vendues sont trop grandes pour les places de stationnement dans la rue.