Le lent développement des voitures électriques conduit General Motors à abandonner et à revenir à la mise en avant des voitures hybrides

Elétricos General Motors

Les ventes de voitures électriques ne se développent pas aussi rapidement que prévu par General Motors. C’est pourquoi la multinationale a annoncé qu’elle ralentirait ses plans d’électrification et recommencerait à produire des hybrides rechargeables.

Elétricos General Motors

L’histoire des voitures électriques ne se déroule pas aussi bien que prévu, pour les fabricants et les gouvernements. Ainsi, ceux qui ont investi dans la technologie et pariaient sur elle se voient obligés de restructurer leurs stratégies.

Un exemple en est General Motors.

D’un côté, l’entreprise a récemment annoncé son intention de ralentir les plans d’électrification, compte tenu des projections selon lesquelles la croissance des voitures électriques stagnera entre 2024 et 2025.

D’autre part, elle a confirmé qu’elle recommencera à fabriquer des hybrides rechargeables pour le marché américain – une technologie qu’elle avait abandonnée il y a quelques années dans le but de se concentrer sur les voitures électriques à batterie.

General Motors

Cette stratégie est également due aux suggestions de son réseau de concessionnaires, qui souligne que de nombreux clients recherchent désormais un compromis entre les modèles à moteur à combustion interne et les modèles entièrement électriques.

GM s’engage toujours à éliminer les émissions d’échappement de ses voitures particulières d’ici 2035.

Cependant, la mise en œuvre de la technologie plug-in dans des segments stratégiques nous aidera à répondre à la demande des clients et à apporter certains des avantages environnementaux d’un véhicule électrique, alors que la nation continue de construire son infrastructure de recharge.

A déclaré le porte-parole de General Motors, Phil Lienert, à InsideEVs.

En ce qui concerne les hybrides rechargeables commercialisés par l’entreprise en Chine, la même source a partagé que l’entreprise « établissait un calendrier de lancement » afin de « respecter les normes les plus strictes en matière d’efficacité énergétique et d’émissions d’échappement proposées ».