Dacia va participer au Dakar avec un prototype alimenté par un carburant synthétique

Protótipo Sandrider da Dacia para o Dakar e o World Rally-Raid Championship (W2RC)

Dacia n’a qu’un seul modèle entièrement électrique dans sa gamme, le populaire Spring. Cependant, promouvant la décarbonisation, la société participera au Dakar avec un prototype alimenté par un carburant synthétique. Découvrez le Sandrider.

Prototype Sandrider de Dacia pour le Dakar et le World Rally-Raid Championship (W2RC)

Malgré les plans de Dacia d’électrifier progressivement sa gamme, l’entreprise souhaite commercialiser des modèles thermiques tant que la législation européenne le permettra (c’est-à-dire jusqu’en 2035).

Ce lien avec le moteur à combustion interne prend une nouvelle forme maintenant, avec ce qui est l’exception que l’Europe autorise à sa mesure restrictive : les carburants synthétiques.

À partir de 2025, Dacia participera au Dakar et au World Rally-Raid Championship (W2RC) avec son prototype Sandrider. Celui-ci sera homologué dans la catégorie Ultimate T1+ et sera alimenté en carburant synthétique produit par Aramco.

Caractéristiques du Sandrider de Dacia

  • Catégorie FIA : T1+ Ultimate
  • Châssis : tubulaire
  • Carrosserie : fibre de carbone
  • Moteur : V6, 3.0 litres, biturbo, injection directe
  • Puissance maximale : 265 kW/360 ch à 5 000 tr/min
  • Couple maximal : 539 Nm à 4 250 tr/min
  • Transmission : 4X4
  • Boîte de vitesses : séquentielle, 6 vitesses
  • Suspension avant/arrière : double bras
  • Course de suspension : 350 mm
  • Jantes : Aluminium, 17 »
  • Pneus : BF Goodrich, 37 »
  • 4 140 x 2 290 x 1 810 mm
  • Empattement : 3 000 mm
  • Déport des roues avant/arrière : 590/550 mm

Basé sur le Concept Manifesto 2022, ce 4×4 avec une carrosserie en fibre de carbone a été développé par le Groupe Renault en partenariat avec l’entreprise britannique Prodrive.

Le Sandrider conserve uniquement les panneaux de carrosserie strictement nécessaires, tous les éléments superflus ayant été éliminés. Les sièges Sabelt sont revêtus de tissus spécifiques antibactériens et régulateurs d’humidité.

Afin de réduire la consommation de carburant, le poids a été réduit d’environ 15 kg par rapport à d’autres prototypes similaires, grâce à l’utilisation d’un châssis tubulaire plus léger, par exemple.

De plus, l’aérodynamisme a été l’un des points forts, les responsables du Sandrider de Dacia ayant réussi à réduire de 10 % la résistance aérodynamique et de 40 % la portance par rapport à des modèles similaires.

Par souci de vouloir être un leader de la décarbonisation à des prix abordables, le carburant synthétique utilisé dans le Sandrider sera issu de la combinaison d’hydrogène vert avec du dioxyde de carbone capturé, une technologie compatible avec les moteurs actuels et à très faibles émissions.