Veulent mettre des réflecteurs spatiaux pour éclairer les parcs solaires sur Terre jusqu’au coucher du soleil

Querem pôr refletores espaciais para iluminar parques solares na Terra até ao anoitecer

L’idée n’est pas nouvelle, mais gagne de plus en plus de force, avec des chercheurs qui envisagent l’orbite terrestre comme une zone d’exploitation pour réfléchir la lumière du soleil à l’aide de réflecteurs spatiaux, la dirigeant vers la Terre, afin d’avoir de la lumière même lorsque la nuit tombe ou se lève. Est-ce que ça a un sens ?

Veulent mettre des reflecteurs spatiaux pour eclairer les parcs solaires

‘);
}else{
( »);
}//–>

Réfléchir vers le futur : les réflecteurs orbitaux pour augmenter l’énergie solaire

La demande en énergie sur Terre atteint son pic tôt le matin et en début de soirée, des moments où les installations solaires terrestres ne peuvent pas contribuer efficacement. Cependant, des chercheurs écossais suggèrent que la diminution des coûts de mise en orbite pourrait rendre viables de grands réflecteurs spatiaux pour alimenter ces moments critiques.

Au lieu d’installer d’énormes panneaux photovoltaïques dans l’espace pour transmettre de l’énergie à la Terre, on propose la mise en place de grandes structures miroitantes en orbite. Ces structures réfléchiraient plus d’énergie solaire vers la surface terrestre, qui serait captée par les installations existantes.

1705966231 822 Veulent mettre des reflecteurs spatiaux pour eclairer les parcs solaires

Un concept avec de l’histoire

L’idée de projecteurs orbitaux n’est pas nouvelle. Hermann Oberth a proposé cette solution dès 1929, la considérant comme un moyen d’éclairer les villes, de protéger les cultures du gel nocturne et même de rendre les régions nordiques habitables pendant leurs hivers longs et sombres. Cependant, il a également mis en garde contre les éventuelles utilisations militaires de cette technologie.

En 1993, des scientifiques russes ont démontré que le concept était réalisable avec le miroir spatial Znamya-2, qui réfléchissait une lumière faible visible depuis l’Europe.

L’Université de Glasgow estime que c’est le bon moment pour développer sérieusement les réflecteurs solaires. Des entreprises telles que SpaceX promettent de réduire les coûts de mise en orbite, rendant ces réflecteurs commercialement viables.

Le projet Solspace prévoit l’envoi de plusieurs satellites avec des réflecteurs dans une orbite haute et synchrone avec le Soleil. Chaque satellite placerait un réflecteur hexagonal en Kapton aluminisé, couvrant une surface totale de 162 380 m².

Ces réflecteurs pourraient être dirigés vers l’orbite grâce à des rotations contrôlées électriquement, leur permettant d’éclairer des zones spécifiques de la Terre pendant environ 17 minutes par passage, fournissant environ 34-36 MWh d’énergie supplémentaire.

Impact sur la pollution lumineuse et les coûts

L’équipe de Glasgow affirme que les projecteurs ne causeraient pas de perturbations significatives en termes de pollution lumineuse. On estime que l’éclairage ne dépasserait pas le niveau d’une journée nuageuse et serait de courte durée.

En termes de coûts, le projet Solspace vise un coût moyen de l’énergie (LCoE) d’environ 70 dollars par MWh de production solaire réfléchie dans l’espace, en supposant une durée de vie opérationnelle de 20 ans et des coûts de lancement de 232 dollars par kilogramme.

Avec la réduction des coûts de lancement grâce à des innovations telles que les fusées réutilisables Falcon 9 et Starship de SpaceX, la viabilité des réflecteurs solaires orbitaux semble de plus en plus réalisable. En plus d’alimenter les parcs solaires, ces structures pourraient avoir d’autres utilisations, telles que la lutte contre la glace ou l’éclairage des villes.

Les réflecteurs orbitaux représentent une solution novatrice et prometteuse pour augmenter la capacité de l’énergie solaire, en particulier aux heures critiques de l’aube et du crépuscule. Avec les avancées rapides de la technologie spatiale, nous pourrions être à l’aube d’une révolution dans la production d’énergie solaire.