Tesla : trois étudiants ont « piraté » le pilote automatique

Imagem Tesla Model 3

Tesla n’est pas une marque ordinaire. Elle a réussi à changer le paradigme séculaire de l’industrie automobile. Mais plus que d’électrifier les véhicules, l’entreprise d’Elon Musk leur a apporté de la modernité, en proposant un jour de rendre ces voitures autonomes en termes de conduite. Le concept est actuellement testé lors d’un événement sur la technologie, la sécurité et la confidentialité des données. C’est dans ce cadre que trois étudiants ont « piraté » le pilote automatique et découvert tant désiré « easter egg » de Tesla.

Imagem Tesla Model 3

Trois étudiants de la TU Berlin ont réussi à pirater le pilote automatique d’une Tesla. En le faisant, ils ont également découvert le mode appelé Elon. Les chercheurs ont exploité une vulnérabilité dans le matériel du véhicule. Ils ont également pu voir les données que le pilote automatique (ou FSD pour « full self-driving ») envoie à l’entreprise pendant son fonctionnement afin de former son IA.

Ces données seraient également intéressantes pour les concurrents, il est donc surprenant que Tesla n’ait pas fourni une meilleure protection à cet égard. Les personnes impliquées ont fait un exposé sur ce sujet lors du 37ème Chaos Communication Congress.

Ilustração do piloto automático do elétrico Tesla

Le « easter egg » tant désiré chez Tesla

À propos, le mode Elon mentionné précédemment n’est pas une acquisition d’Elon Musk, mais un mode autonome où le conducteur n’a pas besoin de garder les mains sur le volant. Bien sûr, actuellement, ce mode ne peut pas être utilisé légalement.

Par ailleurs, le piratage ne représente pas un risque pour la sécurité : un accès direct à la carte de circuit imprimé est nécessaire. Par conséquent, celle-ci doit être retirée du véhicule. Et bien sûr, cela n’est pas quelque chose qui peut être obtenu dans la nature. L’accès a été obtenu grâce à des attaques appelées « voltage-glitching ».

L’un des plus grands événements de pirates informatiques au monde

Le Chaos Communication Congress, une conférence annuelle organisée par le « Chaos Computer Club », se déroule à Leipzig, en Allemagne. Le congrès est dédié à la technologie, en lien avec la sécurité, la confidentialité des données et la liberté d’expression en ligne.

L’événement a ouvert ses portes aujourd’hui, avec des conférences et des ateliers, et tous les curieux peuvent y participer jusqu’à samedi.