La moitié des concessionnaires Ford aux États-Unis ne veut pas vendre de voitures électriques

Ford

Avec l’électrification en cours, les constructeurs automobiles traditionnels font face aux défis que représente un changement. Dans le cas de Ford, les concessionnaires américains boycottent même les voitures électriques.

Environ la moitié des concessionnaires Ford, sur un total de 1550, ont choisi de continuer à vendre uniquement des voitures hybrides et à combustion interne en 2024, reportant la décision de commencer à vendre des voitures électriques après 2025.

Ford

Cette décision des concessionnaires va à l’encontre des efforts de Ford, qui souhaite élargir sa gamme de véhicules électriques ainsi que sa production.

Pourtant, selon les données publiées par le constructeur lui-même, la division électrique a enregistré des pertes de 700 millions de dollars au premier trimestre de cette année, avec des perspectives de déficit pendant plusieurs années.

En réalité, le changement auquel Ford veut participer comprend le lancement de nouvelles usines de voitures, de batteries et de logiciels. Tout cela pèse sur les chiffres globaux.

Les concessionnaires Ford ne veulent pas (pour le moment) vendre de voitures électriques

Une des raisons avancées par les concessionnaires contre les voitures électriques est l’investissement élevé qu’ils doivent faire pour adapter leurs installations et leur modèle économique.

Selon les données de la société elle-même, l’investissement nécessaire pour répondre aux normes de Ford en matière de vente et de réparation de voitures électriques peut leur coûter plus d’un million de dollars, y compris l’installation de chargeurs rapides et la formation du personnel.