Tesla rappelle 2 millions de voitures aux États-Unis en raison d’un défaut de…

Tesla chama à oficina 2 milhões de carros nos EUA devido a defeito no piloto automático

Tesla : 2 millions de voitures rappelées en raison de problèmes avec le pilote automatique

D’après les récentes informations rapportées par Reuters, Tesla a rappelé environ 2 millions de ses véhicules aux États-Unis équipés de son système avancé d’assistance à la conduite, appelé Autopilot, ou pilote automatique, en raison de défauts dans celui-ci.

Le rappel permet à la marque d’Elon Musk d’installer de nouvelles protections et intervient après que l’organisme de réglementation de la sécurité américaine a déclaré que le système soulevait certaines préoccupations en matière de sécurité. Ainsi, il vise à s’assurer que les conducteurs restent attentifs lorsqu’ils utilisent le système de pilote automatique. Cette rappel en atelier mettra à jour 2,03 millions de véhicules des modèles S, X, 3 et Y, du 5 octobre 2012 au 7 décembre de cette année.

Comme nous le savons, l’Administration nationale de la sécurité routière des États-Unis (NHTSA) enquête depuis un certain temps sur Tesla afin de déterminer si les voitures de la marque offrent la sécurité adéquate aux conducteurs lorsque le pilote automatique est activé.

Tesla rappelle 2 millions de voitures aux Etats Unis en raison

Le pilote automatique est le système qui permet aux voitures de conduire, accélérer et freiner automatiquement dans la voie, et le système amélioré facilite le changement de voie, bien qu’il ne les rende pas autonomes. L’une des composantes du pilote automatique est l’Autosteer, qui maintient une vitesse définie ou une distance de suivi et permet de garder le véhicule dans sa voie de circulation.

Dans son rapport sur le rappel, Tesla a déclaré que les contrôles du logiciel du pilote automatique « pourraient ne pas être suffisants pour empêcher une utilisation incorrecte par le conducteur » et pourraient ainsi accroître le risque d’accidents. Le document ajoute également que « si le conducteur tente d’activer l’Autosteer lorsque les conditions ne sont pas idéales, le système indiquera qu’il est indisponible par des alertes visuelles et sonores, et ne sera pas activé ». La fonctionnalité peut même être suspendue « si le conducteur ne parvient pas à démontrer à plusieurs reprises une conduite responsable et soutenue ».

Bien qu’il ne soit pas d’accord avec l’analyse de la NHTSA, Tesla a déclaré qu’elle déploierait une mise à jour logicielle over-the-air pour les véhicules concernés.

Détente, découvrez l’évolution du nombre de smartphones vendus par marque au fil du temps dans la vidéo ci-dessous :

YouTube video