Facebook teste les balises pour contextualiser les pages populaires

Facebook teste les balises pour contextualiser les pages populaires

Les réseaux sociaux évoluent vers une communication plus claire et plus éclairante. Dans un monde où les informations circulent à la vitesse de la lumière, il est important de distinguer les jeux des vrais problèmes. En ce sens, Facebook teste de nouvelles balises.

Ils serviront à contextualiser les différentes pages, afin que les utilisateurs ne confondent pas les publications humoristiques, par exemple, avec les actualités.

Libellés pour contextualiser les pages

Les réseaux sociaux sont une source d’informations. Pour cette raison, les entreprises qui les gèrent ont acquis un rôle prépondérant dans leur gestion, afin de rendre possible et de valider ce qui s’y dit.

En plus des différentes tentatives de rejet des publications de fausses nouvelles, par exemple, le Facebook teste maintenant les balises qui apparaissent dans le but de contextualiser les pages auxquelles elles sont ajoutées. De cette façon, ils seront moins exposés aux désaccords.

Ils sont appliqués progressivement et, bien que prometteurs, ils font toujours partie d’une expérience Facebook.

Par exemple, les pages des politiciens seront étiquetées comme « fonctionnaire », tandis que les pages de fans ou les pages humoristiques seront marquées comme telles.

Les balises apparaîtront à côté des pages lorsqu’elles apparaissent dans le fil Facebook. Lorsque cela se produit, vous pouvez les développer et les voir expliqués.

Un pas de plus contre les fausses nouvelles

Comme nous le percevons constamment, les utilisateurs ne distinguent pas toujours les publications réelles des publications contenant des informations fausses ou satiriques.

En fait, Facebook a déjà une histoire de diffusion fausses nouvelles ce qui ne paie pas en sa faveur, bien que Mark Zuckerberg s’oriente vers la résolution du problème.

Les balises pour contextualiser les pages seront une autre étape qui peut prendre du temps pour atteindre tous les utilisateurs, car, en plus d’être encore en phase expérimentale, elle n’est disponible qu’aux USA.

  • Je développe mon activité grâce à Facebook (J'ouvre ma boite)