Microsoft teste le refroidissement liquide submergé pour les centres de données

Microsoft teste le refroidissement liquide submergé pour les centres de données

Microsoft est l’une des plus anciennes entreprises du secteur des technologies. Mais cela ne l’empêche pas de toujours apporter et mettre en œuvre des technologies nouvelles et de pointe dans ses produits.

À cet égard, le géant de Redmond a récemment confirmé qu’il testait un nouveau système de refroidissement liquide immergé dans ses serveurs de centre de données.


Microsoft refroidit les serveurs de centre de données avec du liquide

Microsoft a révélé qu’il testait un nouveau système de refroidissement liquide immergé dans ses serveurs de centre de données. L’idée a alors une nouvelle technologie qui utilise des liquides à la température d’ébullition. L’objectif est d’augmenter l’efficacité et de rendre le système plus durable.

La technologie atteint alors une plus grande efficacité, grâce à l’utilisation de moins de ressources à cette fin.

Pour ce système, deux grandes cuves sont nécessaires. Dans ceux-ci, les serveurs sont ensuite immergés dans un liquide spécial conçu par la société 3M. Selon les informations, le liquide n’endommage pas les composants électroniques et peut être utilisé en toute sécurité.

Le liquide commence à bouillir à partir de 50 °. L’eau, comme nous le savons, bout à 100 °. Ce liquide aide alors l’équipement à refroidir et à ne pas surchauffer.

Ce processus est similaire à d’autres processus de refroidissement liquide. En bref, la chaleur des serveurs est transférée au fluide et celui-ci, à son tour, la dissipe. De cette manière, le risque de surchauffe est réduit et, par conséquent, le fonctionnement des serveurs et des centres de données est amélioré.

Système de refroidissement en boucle

Le système fonctionne dans une boucle biphasée fermée. Les cuves disposent d’un condenseur qui, au contact du gaz, refroidit le liquide. Et puis la boucle se produit, car le système chauffe, bout, entre en contact avec le gaz, se refroidit et revient au début du processus.

Selon Microsoft, ce processus présente de nombreux avantages, dont le plus important est l’efficacité qu’offre le système. Il promeut également l’utilisation des ressources, réduisant le besoin de matières premières et, à son tour, contribue à un monde plus durable.

Pour l’instant, l’entreprise est encore en phase de test et, à ce titre, le système n’est pas encore utilisé officiellement.