Elon Musk aimerait créer son propre réseau social

Elon Musk Aimerait Créer Son Propre Réseau Social

Au-delà de la déclaration de Musk, aujourd’hui de plus en plus de personnalités publiques et d’entrepreneurs Big Tech s’éloignent des réseaux sociaux traditionnels pour lancer leurs propres plateformes.

Elon Musk n’aime plus Twitter. Il l’a dit via tweet la semaine dernière. La raison en serait le manque de liberté d’expression qui, selon lui, caractérise le réseau social fondé par Jack Dorsey en 2006. « . écrit Musc. D’où la question : « Que faut-il faire ? ». La réponse pourrait être la création d’une nouvelle plateforme sociale.

La haine de l’entrepreneur envers Twitter vient de la Securities and Exchange Commission (SEC), l’organisme fédéral américain chargé de superviser la bourse. Lorsqu’Elon Musk a demandé à ses abonnés via un sondage en novembre 2021 s’il devait vendre 10 % de ses actions dans Tesla, la SEC a poursuivi la société parce que le tweet avait déclenché une vente soudaine d’actions. Pour aller plus loin, la SEC a conclu un accord en 2018 selon lequel les tweets de Musk liés à Tesla doivent obtenir l’approbation préalable des dirigeants de l’entreprise avant de pouvoir être publiés. Toujours à cette dernière occasion, la SEC a exhorté un juge fédéral à examiner les tweets de l’homme d’affaires bien connu.

Au-delà de la déclaration de Musk, aujourd’hui de plus en plus de personnalités publiques et d’entrepreneurs Big Tech s’éloignent des réseaux sociaux traditionnels pour lancer leurs propres plateformes. C’est le cas de Truth, le réseau social de Donald Trump. Suite à l’assaut du Capitole le 6 janvier 2021 par des partisans trumpiens, le compte de l’ancien président a été bloqué par Twitter et Facebook. D’où la naissance de Truth Social, la plateforme du Trump Media and Technology Group où l’on peut dire « la vérité », même si la censure qui a explosé quelques jours après son lancement prouve le contraire. A cet exemple nous ajoutons Rumble, Gettr, Parler. Ce dernier a d’ailleurs été retiré de l’App Store d’Apple suite à l’assaut du Capitole. Il n’a été rétabli qu’en avril 2021, après que l’entreprise ait apporté des améliorations pour détecter et modérer plus efficacement les discours de haine.