TikTok n’a pas supprimé le contenu interdit et la Russie condamné à une amende de 29000 euros

TikTok não apagou conteúdos proibidos e Rússia multou em 29 mil euros

Les problèmes du réseau social TikTok sont transversaux à certains pays. Récemment, l’Italie a même bloqué le réseau social après la mort d’un enfant de 10 ans.

Cette fois, c’est la Russie qui a infligé une amende de 29 mille euros à TikTok pour le fait que le réseau n’éliminait pas les contenus interdits.

Un tribunal russe a condamné aujourd’hui la demande TikTok à une amende de 2,6 millions de roubles (28 883 €) pour ne pas avoir supprimé les informations sur les manifestations de janvier contre l’arrestation de l’opposant Alexey Navalny, révèle Lusa.

Selon l’agence de presse Interfax, le réseau est coupable d’infraction administrative pour ne pas avoir éliminé des informations qui incitaient des adolescents à participer à «des manifestations non autorisées.

En plus de TikTok, Telegram, Facebook, Twitter et Youtube sont également sur la liste

Le régulateur russe des télécommunications Roskomnadzor a annoncé qu’il imposerait également des amendes à VKontakte et Odnoklassniki (similaire à Facebook), Facebook, Twitter et YouTube lui-même. Telegram est également sur la liste pour une infraction similaire, mais l’audience a été reportée en raison de l’absence des parties, selon l’agence de presse Ria Novosti.

1617728766 478 TikTok na pas supprime le contenu interdit et la Russie

Il est à noter que jusqu’à présent, le régulateur a sanctionné le portail Mail.ru (quatre millions de roubles, 44435 euros), pour ne pas avoir éliminé les contenus interdits inclus dans Odnoklassniki et Twitter (environ neuf millions de roubles, 99.979 euros).

Lundi, le régulateur russe a prolongé d’un mois la réduction de l’activité Twitter en Russie car il n’a pas supprimé les publications «illégales» sur la drogue, le suicide et le contenu pornographique.