Stephen Wilhite, l’inventeur des GIF, est décédé

Stephen Wilhite, L'inventeur Des Gif, Est Décédé

Stephen Wilhite, l’inventeur des GIF, est décédé à l’âge de 74 ans. L’informaticien est décédé après une longue bataille contre le Covid.

Stephen Wilhite, l’inventeur des GIF, est décédé après une longue bataille contre le Covid-19. Il avait 74 ans. L’épouse l’a communiqué, expliquant que pendant deux semaines l’homme s’est battu contre le Covid, une bataille malheureusement perdue. En 1987, Wilhite a donné vie au format GIF, le Graphics Interchange Format qui, au fil des ans, est devenu un élément fondamental du Web, où les images animées sont désormais un incontournable de l’expérience en ligne sur toutes les plateformes sociales et non sociales.

Mais comment est née l’idée des GIF ? L’histoire des images animées commence lorsque les images sur le web n’étaient que du contenu fixe. Wilhite a commencé à travailler sur le format d’échange graphique au début de 1986 alors qu’il travaillait comme programmeur chez Compuserve, une entreprise qui aidait les utilisateurs à accéder à Internet. Les gifs sont nés de là : nous avions besoin d’un format d’image qui fonctionnait sur tous les ordinateurs et qui était suffisamment léger pour être chargé même par les connexions les plus lentes. A l’époque, le format JPEG n’existait pas encore et de toute façon il n’aurait pas été utile à Compuserve qui souhaitait afficher des éléments tels que des graphiques boursiers, des cartes météo et autres tableaux. Pour cela la norme Gif était parfaite.

Ainsi, en 1987, le Wilhite sort la première version du nouveau format. Deux ans avant que Sir Tim Berners-Lee n’annonce le World Wide Web, l’ascension des GIF vers l’Olympe du Web ne s’est jamais arrêtée. Et aujourd’hui, 35 ans après son invention, le format reste l’un des plus populaires et appréciés sur Internet, représentant une partie fondamentale des expériences des réseaux sociaux tels que Twitter et Facebook, mais aussi de la communication via les services de messagerie instantanée. Sans parler de la diatribe qui dure depuis des années : comment prononcez-vous GIF ? La version correcte est jif, avec le doux g.