Les publicités dans l’explorateur de fichiers n’étaient que des tests internes

Les Publicités Dans L'explorateur De Fichiers N'étaient Que Des Tests

Fin de la polémique, il semblerait que Microsoft fasse des tests qui n’auraient pas dû quitter l’équipe de Windows Insider. Après que le MVP du programme Windows Insider Florian Beaubois ait découvert la publicité dans File Explorer, la réponse ne s’est pas fait attendre. Comme nous l’avions déjà indiqué, il s’agissait soit d’un test A/B, soit de quelque chose d’interne.

L’équipe Windows Insider confirme que la publicité dans l’explorateur de fichiers était un test interne

« Il s’agissait d’une bannière expérimentale qui n’était pas destinée à être publiée en externe et a été désactivée »déclare Brandon LeBlanc, responsable principal du programme Windows, dans une déclaration à The Verge.

Bien que les publicités ne soient pas destinées à être testées en externe, il est clair que Microsoft est capable de les exécuter dans Windows 11. La brève déclaration de la société n’exclut pas que les publicités apparaissent dans l’explorateur de fichiers à l’avenir.

Ce n’est pas la première fois que Microsoft place des publicités dans l’explorateur de fichiers. Le fabricant de logiciels a ajouté une grande annonce dans l’explorateur de fichiers Windows 10 en 2017, faisant la promotion de son service de stockage en nuage OneDrive. Bien que les publicités puissent être facilement ignorées, elles restent une expérience frustrante sur un système d’exploitation qui était traditionnellement sans publicité.

Microsoft expérimente des publicités dans Windows depuis une décennie. Il met déjà des publicités sur l’écran de verrouillage et le menu Démarrer de Windows 10, et il y a eu de nombreux cas de publicités contextuelles ennuyeuses dans la barre des tâches. De nombreuses applications intégrées à Windows 8 contenaient également des publicités.

Malheureusement, Microsoft n’est pas le seul à annoncer ses propres services dans son système d’exploitation ou ses applications. Apple nous harcèle pour essayer ses services, d’iCloud à Apple Arcade en passant par Apple TV Plus. Il semble que nous n’ayons pas payé pour qu’une équipe subisse ce harcèlement. De son côté, le roi de la publicité n’est pas en reste. Google insiste quotidiennement pour qu’on essaie YouTube Premium et qu’on s’abonne.