Les FAI continuent de facturer des frais de location injustes, enfreignant potentiellement les lois américaines

Les Fai Continuent De Facturer Des Frais De Location Injustes,

Pourquoi c’est important : malgré une loi américaine empêchant les fournisseurs de services Internet de facturer aux clients qui possèdent des modems et des routeurs des frais de location d’équipement, un dossier FCC de Consumer Reports suggère que de nombreux FAI continuent d’enfreindre les règles. L’organisation à but non lucratif a récemment interrogé plus de 350 membres, dont beaucoup affirment avoir été contraints de payer des frais de location inutiles.

Lorsque la loi de 2019 sur la protection des téléspectateurs a été promulguée, elle comprenait une clause qui empêchait les fournisseurs de services Internet d’obliger les clients à payer des frais de location. Les abonnés qui possédaient déjà des modems et des routeurs, qui entrent dans la catégorie « équipement couvert », pouvaient refuser d’utiliser des appareils réseau loués.

Avant la loi, la plupart des FAI avaient des contrats qui obligeaient leurs clients à louer du matériel, c’était donc un changement bienvenu. Comme l’a déclaré Consumer Reports, « ces mesures étaient nécessaires pour lutter contre les pratiques commerciales frustrantes et préjudiciables aux consommateurs ».

Cependant, un dossier FCC publié récemment par Consumer Reports suggère que de nombreux FAI continuent de violer la loi relative aux équipements couverts. Alors que certains consommateurs pouvaient utiliser leur propre équipement, d’autres étaient bloqués à plusieurs reprises dans les demandes de dérogation et facturés pour l’équipement dont ils n’avaient pas besoin.

Les FAI continuent de facturer des frais de location injustes

Par exemple, plusieurs clients d’AT&T se sont plaints des frais d’équipement mensuels exorbitants. À Austin, au Texas, un consommateur a signalé qu’AT&T l’empêchait d’utiliser son propre matériel pour des « raisons de sécurité », même si ses périphériques réseau utilisaient les mêmes protocoles de sécurité que l’équipement du fournisseur.

Un autre abonné d’AT&T à Menasha, dans le Wisconsin, a déclaré avoir été contraint de louer un routeur Wi-Fi auprès du fournisseur d’accès Internet, bien qu’il ait acheté un nouveau routeur haut débit quelques mois auparavant. Lorsqu’ils ont posé des questions sur la désactivation du routeur, les représentants d’AT&T leur auraient dit que « avoir l’équipement était obligatoire ».

La débâcle des équipements de location est depuis longtemps un sujet de discorde entre les FAI et leurs clients. Un rapport Ars Technica de 2019 détaille les difficultés d’un client Frontier qui tente d’obtenir l’exonération de ses frais de routeur.

Consumer Reports a déposé ce dossier en réponse à un appel de la FCC, où ils ont demandé au public « dans quelle mesure (le cas échéant) les entités assujetties continuent d’évaluer les frais pour les équipements qui sont expressément interdits par la loi ».

Reste à savoir si la FCC prendra ou non des mesures contre les fournisseurs de services en infraction.

Crédit image : Router par Stephen Phillips, AT&T par Brendan Stephens